Rechercher

L’ambassade d’Israël en France dénonce une dépêche de l’AFP

Le texte a été publié suite à l’attaque terroriste de mercredi dernier contre une mère de cinq enfants à Jérusalem, menée par une terroriste palestinienne

Des policiers et des secouristes sur les lieux d'une attaque à l'arme blanche à Jérusalem-Est, le 8 décembre 2021. (Crédit : Hatzalah)
Des policiers et des secouristes sur les lieux d'une attaque à l'arme blanche à Jérusalem-Est, le 8 décembre 2021. (Crédit : Hatzalah)

La semaine dernière, suite à l’attaque terroriste menée contre Moriah Cohen , une Israélienne de 26 ans mère de cinq enfants, à Jérusalem, menée par une terroriste palestinienne, l’Agence France Presse (AFP) a publié la dépêche suivante (notamment reprise dans un tweet) : « Une adolescente palestinienne, auteure présumée d’une attaque au couteau ayant blessé une Israélienne vivant dans une colonie, a été arrêtée mercredi à Jérusalem-Est, secteur palestinien de la ville occupé où sa famille est menacée d’éviction au profit de colons israéliens. »

Le texte a fait vivement réagir.

Selon ses détracteurs, il « minimise les faits, donne des circonstances atténuantes au terroriste, en quelque sorte, justifie les faits », a écrit le Collectif des Vigilants.

L’ambassade d’Israël en France a elle accusé l’AFP d’avoir publié une « dépêche choquante et moralement défaillante ». « Les faits sont pourtant clairs : une terroriste palestinienne a tenté de tuer une mère de famille israélienne se promenant avec ses enfants. Elle a réussi à la blesser. Les mots de votre dépêche n’ont pas été choisis au hasard, ils sous-entendent une certaine logique dans cet attentat, voire tentent de le justifier. Ceci est grave et totalement inacceptable. Chaque attaque terroriste, chaque acte de violence doit être rapporté et condamné de la même manière, qu’il soit commis en Europe ou à Jérusalem ».

D’autres voix se sont élevées, et notamment celle de l’UEJF. « Lorsqu’une adolescente palestinienne poignarde une femme israélienne, l’AFP préfère les termes ‘d’adolescente’ plutôt que de ‘terroriste’ et de ‘colon’ plutôt que de ‘victime’. La justification d’une attaque terroriste et la distorsion des faits, voilà où nous en sommes », a écrit l’association étudiante.

Ariel Goldmann, président du FSJU, a lui écrit : « Dites l’AFP, ça va bien ? Ce n’est pas une ‘adolescente palestinienne’, c’est une terroriste ! Les juifs ne sont pas des ‘colons’ à Jérusalem. Arrêtez le copier/coller de la propagande du Hamas, organisation terroriste ! »

L’AFP est depuis (très) longtemps accusée de partialité dans ses articles au sujet du conflit israélo-palestinien.

Le site InfoEquitable a ainsi publié de nombreux articles remettant en question le traitement de l’actualité fait par l’AFP. Récemment, le site a notamment accusé l’agence d’avoir « glorifié » les terroristes palestiniens qui se sont évadés de la prison de Gilboa en septembre dernier. Le site avait aussi accusé l’AFP d’avoir « passé sous silence le pedigree de djihadistes palestiniens déguisés en civils ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...