Rechercher

Lapid demande au Trésor de proposer des alternatives à la hausse du prix du pain

Le Trésor a trois jours pour faire ses propositions pour éviter la hausse des prix, de 20 %, qui aurait dû entrer en vigueur ce dimanche

Pain réglementé (Crédit : Noam Moskowitz/Flash 90)
Pain réglementé (Crédit : Noam Moskowitz/Flash 90)

Le Premier ministre Lapid a déclaré dimanche avoir demandé au Trésor de lui faire des propositions immédiates pour mettre un terme à la hausse des prix du pain réglementé.

Lapid a dit souhaité un blocage des prix et a donné aux responsables trois jours pour soumettre leurs propositions.

Vendredi, les grandes enseignes de supermarchés avaient accepté de ne pas appliquer la hausse des prix du pain, sur demande expresse de la ministre de l’Economie, Orna Barbivai.

Les pains dont les prix sont réglementés, ou limités, sont les pains blancs et bruns tranchés, ou non, ainsi que la challah.

L’augmentation des prix de 20 %, qui devait entrer en vigueur aujourd’hui, aurait fait passer le prix du pain brun commun de 7,11 à 8,54 shekels.

Selon le cabinet du Premier ministre, la hausse du prix du pain est le résultat d’une crise alimentaire mondiale liée à l’invasion russe de l’Ukraine, important exportateur de blé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...