Lapid soutient HaBayit HaYehudi dans sa demande de réforme du cabinet de sécurité
Rechercher

Lapid soutient HaBayit HaYehudi dans sa demande de réforme du cabinet de sécurité

Bennett a menacé que son parti ne sabote l’accord avec Liberman à moins que Netanyahu n’améliore le partage de renseignements entre les ministres

Yair Lapid, président parti Yesh Atid, et Naftali Bennett, dirigeant du parti HaBayit HaYehudi, à la Knesset, en février 2013. (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)
Yair Lapid, président parti Yesh Atid, et Naftali Bennett, dirigeant du parti HaBayit HaYehudi, à la Knesset, en février 2013. (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)

Le dirigeant du parti Yesh Atid, Yair Lapid, a soutenu vendredi le parti HaBayit HaYehudi, qui demande que le Premier ministre Benjamin Netanyahu remanie le cabinet de sécurité et améliore le partage de renseignements entre les ministres.

HaBayit HaYehudi a menacé de saboter un accord de coalition à peine signé entre le Premier ministre Benjamin Netanyahu et Avigdor Liberman, à moins que le système ne soit changé.

« Bennett a raison », a déclaré dans un communiqué l’ancien ministre des Finances.

« En tant que personne qui était à ses côtés dans le cabinet [de sécurité], je peux certifier que la situation actuelle est déraisonnable. Les ministres du cabinet [de sécurité] ne reçoivent pas une information assez complète », et il agit « de crise en crise », a déclaré Lapid.

Quand le rapport du contrôleur de l’Etat sur l’opération Bordure protectrice sera publié, les Israéliens « ne comprendront pas comment vous pouvez mener une guerre ainsi », a déclaré Lapid. Ce mois-ci, des extraits du rapport ont fuité, révélant que les renseignements cruciaux n’étaient pas communiqués aux membres du cabinet de sécurité pendant la guerre de 2014 contre le Hamas, poussant Bennett à demander à Netanyahu de corriger les « déficiences » du partage de renseignements dans son cabinet.

Les ministres du cabinet de sécurité en visite en Cisjordanie, le 6 avril 2016 . (Crédit : autorisation)
Les ministres du cabinet de sécurité en visite en Cisjordanie, le 6 avril 2016 . (Crédit : autorisation)

Lapid a également salué le président de HaBayit HaYehudi qui fait une politique de demande plutôt que de courir après des ministères plus importants pendant le remaniement gouvernemental.

« Mais dans ce gouvernement, la personne qui présente une liste cynique de demandes et d’honneurs devient l’homme avec qui tout le monde veut travailler », a-t-il déclaré, faisant référence à Liberman, qui devrait être nommé ministre de la Défense. « Au contraire, la personne qui ne demande rien pour elle mais essaie simplement d’améliorer le travail du leadership politique est accusée d’opportunisme et est menacée de renvoi », a affirmé Lapid.

Netanyahu et Liberman ont officialisé mercredi l’accord de coalition qui fera entrer le parti de Liberman, Yisrael Beytenu, dans la coalition.

Bennett demande que Netanyahu nomme un attaché militaire au cabinet, pour fournir aux ministres des mises à jour sécuritaires en temps réel, augmenter les visites d’enquête sur les bases et d’autres zones militaires, et faciliter l’accès aux informations classifiées.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...