Rechercher

L’armée découvre un M-16 caché par des terroristes dans un lit ‘Dora l’Exploratrice’

Le Shin Bet a interpellé 3 suspects, membres d'une cellule qui aurait commis une dizaine de fusillades dans des implantations au nord de la Cisjordanie

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un fusil d'assaut M-16 caché dans un lit d'enfant, qui aurait utilisé dans des attaques contre des civils et des soldats en Cisjordanie, en avril 2017. (Crédit : porte-parole de l'armée israélienne)
Un fusil d'assaut M-16 caché dans un lit d'enfant, qui aurait utilisé dans des attaques contre des civils et des soldats en Cisjordanie, en avril 2017. (Crédit : porte-parole de l'armée israélienne)

Les forces de sécurité ont arrêté 3 Palestiniens soupçonnés d’être à l’origine de 10 fusillades le mois dernier, et ont trouvé le fusil d’assaut utilisé dans les attaques. Il était caché à l’intérieur d’un lit d’enfant Dora l’Exploratrice, a indiqué l’armée jeudi.

« L’utilisation cynique de matériel d’enfants pour y dissimuler des objets nous est famlilière. Ce n’est pas la première fois, et ça n’est certainement pas la dernière fois que des armes sont cachées dans une chambre d’enfants ou dans d’autres endroits où ils pensent que nous ne chercherons pas », a déclaré un haut-responsable du renseignement de l’armée.

Les attaques ont eu lieu les premiers jours du mois d’avril. Les implantations de Shavei Shomron, Hermesh et Shaked, au nord de la Cisjordanie ont été prises pour cibles, ainsi que les villes de Djénine et de Naplouse, des véhicules israéliens et le checkpoint de l’armée à Salem, selon le Shin Bet.

Les attaques n’ont causé aucun blessé mais ont fait des dégâts matériels.

Durant l’interrogatoire, les suspects ont admis qu’ils planifiaient d’autres attaques, a révélé le Shin Bet.

Arme trouvée par le Shin Bet, qui aurait utilisé dans des attaques contre des civils et des soldats en Cisjordanie, en avril 2017. (Crédit : Shin Bet)
Arme trouvée par le Shin Bet, qui aurait utilisé dans des attaques contre des civils et des soldats en Cisjordanie, en avril 2017. (Crédit : Shin Bet)

Les attaques nocturnes régulières « représentaient une menace considérable pour les civils et les forces de sécurité dans la région de la Samarie », a assuré le service de sécurité dans un communiqué, utilisant la désignation biblique de Cisjordanie.

Les trois terroristes suspects ont été arrêtés dans le village de Faham, au sud-ouest de Djénine, le 4 avril.

Deux suspects ont été identifiés. Il s’agit de Louie Ahmad Shafik Saaban, 34 ans, et de son cousin Mahmoud Shafik Saaban, 26 ans. Le troisième suspect ne peut pas être nommé, « pour des raison opérationnelles », a indiqué le Shin Bet.

Louis Ahmad Shafik Saabana, à gauche et son cousin Mahmoud Shafik Saabana, soupçonnés d'avoir commis des attaques contre des civils et des soldats en Cisjordanie, en avril 2017. (Crédit : Shin Bet)
Louis Ahmad Shafik Saabana, à gauche et son cousin Mahmoud Shafik Saabana, soupçonnés d’avoir commis des attaques contre des civils et des soldats en Cisjordanie, en avril 2017. (Crédit : Shin Bet)

Le suspect le plus âgé est un avocat associé au groupe terroriste Front populaire pour la libération de la Palestine (FPLP), selon le Shin Bet.

Cependant, les haut-responsables des services de renseignements ont assuré que les attaques n’ont pas été commises au nom d’une quelconque organisation.

« L’enquête est toujours en cours, mais il semble que les motifs sont bêtes : l’ennui, ce genre de choses ». Les attaques « ne sont pas la conséquence de motivations nationalistes ou religieuses », a affirmé le responsable.

Selon le Shin Bet, l’un des suspects « s’attendait à se faire tuer lors de ces agissements et avait préparé un testament qu’il gardait à la maison ».

La localisation et l’arrestation ont été menées par le Shin Bet et par le département de la police israélienne pour la Cisjordanie.

Le fusil était caché dans un compartiment caché d’un lit d’enfant. L’armée a diffusé des images de la cachette, mais n’a pas indiqué quel terroriste habitait dans la maison où l’arme a été découverte.

Un lit de fillette dans lequel les forces de sécurité ont trouvé une arme qui aurait utilisée dans des attaques contre des civils et des soldats en Cisjordanie, en avril 2017. (Crédit : porte-parole de l'armée israélienne)
Un lit de fillette dans lequel les forces de sécurité ont trouvé une arme qui aurait utilisée dans des attaques contre des civils et des soldats en Cisjordanie, en avril 2017. (Crédit : porte-parole de l’armée israélienne)

« Le M-16 était sous un lit de fillette – comme vous pouvez le voir dans la photo – avec une couette Dora. C’est le dernier endroit dans lequel l’armée irait chercher », a déclaré un haut-responsable du renseignement.

En plus du fusil d’assaut M-16 caché dans le lit Dora l’Exploratrice, les forces de sécurité ont également saisi deux armes de poing cachées ailleurs, selon le Shin Bet.

L’armée a précisé que la valeur de ces armes dépassait les 100 000 shekels (25 270 €).

« C’était des gens avec beaucoup d’argent », a-t-il dit.

Les forces ont également saisi un grand nombre de véhicules suspectés d’avoir servi pour les attaques, a ajouté le Shin Bet.

Les actes d’accusations seront déposés dans les jours à venir, selon le Shin Bet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...