L’armée recherche le tireur d’Ofra en Cisjordanie ; 3 Palestiniens blessés
Rechercher

L’armée recherche le tireur d’Ofra en Cisjordanie ; 3 Palestiniens blessés

L'armée a installé des barrages routiers autour de Ramallah et mené divers raids : le bébé né prématurément après l'attentat est encore dans un état critique

Des soldats israéliens à la recherche d'un suspect palestinien à Ramallah, le 10 décembre 2018. (Crédit : Flash90)
Des soldats israéliens à la recherche d'un suspect palestinien à Ramallah, le 10 décembre 2018. (Crédit : Flash90)

Au moins trois Palestiniens ont été blessés et plusieurs arrestations ont été signalées après des affrontements intenses avec les troupes israéliennes au cours de la chasse à l’homme, à la recherche du responsable de la fusillade de dimanche, en Cisjordanie.

Les soldats ont installé des checkpoints autour de Ramallah et des villages voisins, selon les médias palestiniens.

L’armée israélienne n’a pas commenté ces informations, et a renvoyé les questions à la police des frontières, qui n’a pas souhaité répondre.

Les troupes se livrent à une chasse à l’homme depuis qu’une fusillade terroriste au volant a fait sept blessés près de l’implantation d’Ofra, au nord de Ramallah. Sept personnes, qui attendaient un bus, ont été blessées, dont une femme enceinte, qui a subi une césarienne d’urgence. Son état se stabilise, mais celui du bébé est critique.

L’armée a indiqué que ses troupes ont mené des raids à plusieurs endroits de Cisjordanie.

Les soldats effectuent, « entre autres, des vérifications supplémentaires aux entrées et sorties des villages de la région », a déclaré l’armée.

Dans la ville de Tubas, au sud de Naplouse, les soldats ont tiré sur des émeutiers palestiniens durant des affrontements nocturnes et fait trois blessés, selon les médias.

D’autres affrontements mineurs et des arrestations ont été signalés en Cisjordanie.

Selon l’armée, les soldats ont procédé à 19 arrestations en Cisjordanie.

Des soldats israéliens à la recherche d’un suspect palestinien à Ramallah, le 10 décembre 2018. (Crédit : armée israélienne)

L’armée a indiqué avoir saisi des milliers de shekels à Idhna, au sud de la Cisjordanie, qui étaient destinés à financer des activités terroristes.

A Ramallah, siège de l’Autorité palestinienne, les soldats ont installé des checkpoints pour limiter les entrées et sorties de la ville et ont perquisitionné des magasins dans la banlieue voisine de Birzeit, confisquant des enregistrement des caméras de vidéosurveillance.

Lundi, les troupes ont mené un raid de jour à Ramallah, dans les bureaux de l’agence de presse palestinienne Wafa.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...