Le collectionneur d’art David Nahmad propose un Picasso au tirage au sort
Rechercher

Le collectionneur d’art David Nahmad propose un Picasso au tirage au sort

Le milliardaire juif, qui vend la peinture pour la charité, espère que le nouveau propriétaire de "Nature Morte", qui sera tiré au sort, saura l'apprécier à sa juste valeur

La peinture « Nature Morte » de Pablo Picasso. (Crédit : 1picasso100euros.com)
La peinture « Nature Morte » de Pablo Picasso. (Crédit : 1picasso100euros.com)

David Nahmad, grand collectionneur d’art – sa collection est estimée à une valeur de trois milliards de dollars selon Forbes – et homme d’affaires monégasque d’origine juive libanaise et syrienne, se séparera prochainement de son tableau « Nature Morte », une huile sur toile de Pablo Picasso, peinte en 1921.

L’œuvre sera proposée en tirage au sort. Les billets pour y participer sont en vente sur le site 1picasso100euros, au tarif de 100 euros. Les profits récoltés iront à l’ONG Care.

« Achetez un billet pour 100 € pour fournir de l’eau propre à 200 000 personnes en Afrique et tentez de gagner un Picasso d’une valeur d’un million d’euros », annonce le site.

Plus précisément, les dons iront à des villages du Cameroun, de Madagascar et du Maroc. Les travaux d’infrastructure dans les localités devraient durer cinq ans.

David Nahmad, 72 ans, compte dans sa collection environ 300 œuvres de Picasso. Si l’œuvre proposée est estimée à un million d’euros, son actuel propriétaire, qui recevra cette somme par les organisateurs du projet 1picasso100euros, juge qu’elle vaut 2 à 3 fois plus.

Le collectionneur David Nahmad pose devant une œuvre de l’artiste américain d’origine française Arman, à Monaco, le 2 mars 2020. (Crédit : Photo AP / John Leicester)

200 000 billets sont en vente. Le tirage au sort aura lieu à Paris le 30 mars 2020 sous la supervision d’un huissier de justice et pourra être suivi en direct sur le site du projet, lancé par Péri Cochin, productrice de télévision, et Arabelle Reille, historienne de l’art.

Les organisateurs ont décidé de payer Nahmad pour la peinture, et non de la lui demander en don, car ils espèrent pouvoir encourager d’autres collectionneurs ou des galeries à se séparer de leurs œuvres de Picasso à l’occasion de futurs tirages au sort caritatifs.

« Cette tombola n’aurait pas fonctionné si ce n’était pas Picasso. J’ai essayé de proposer des noms d’autres artistes. Mais ils voulaient un nom qui plaise à tout le monde. Ça devait être Picasso. Picasso est le nom magique », a déclaré l’homme à l’agence de presse Associated Press.

La peinture montre un journal et un verre d’absinthe sur une table en bois. Picasso approchait de son 40e anniversaire quand il a terminé de la peindre en juin 1921.

Nahmad, qui a commencé à acheter des œuvres d’art avec ses frères dans les années 1960, affirme qu’elles lui sont aussi chères que ses enfants et qu’il est difficile pour lui de s’en séparer.

Il explique que son ambition « avant de mourir » est de continuer à garnir sa collection déjà incroyable, la décrivant comme « une chose vivante ».

Il ajoute espérer que celui qui remportera « Nature Morte » saura l’apprécier à sa juste valeur. Sinon, « je serais très mécontent » et « j’aimerais le racheter », explique-t-il.

Une opération similaire avait déjà été organisée en 2013, permettant de récolter 4,8 millions d’euros au profit de l’Association internationale pour la sauvegarde de Tyr, ville ancienne du Sud-Liban, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le vainqueur était un Américain de 25 ans, originaire de Wexford, en Pennsylvanie. Il s’était retrouvé propriétaire du dessin « L’Homme au Gibus », également de Pablo Picasso. Le dessin était estimé en 2013 à un million de dollars.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...