Rechercher

Le corps de l’Israélien tué en Ukraine rapatrié en Israël pour y être enterré

Le corps de Roman Brodsky a été transporté en avion d’Ukraine en Moldavie, puis en Roumanie avant d'arriver à Tel Aviv, pour des funérailles prévues dimanche

Roman Brodsky, un israélo-ukrainien tué en Ukraine, le 28 février 2022. (Autorisation)
Roman Brodsky, un israélo-ukrainien tué en Ukraine, le 28 février 2022. (Autorisation)

Le ministère israélien des Affaires étrangères a annoncé que la dépouille d’un Israélien tué accidentellement par les troupes ukrainiennes, dans ce qui semble être une regrettable erreur sur la personne, a été rapatriée en Israël ce vendredi en vue de son enterrement.

Le corps de Roman Brodsky a été transféré par avion au départ de la Roumanie jusqu’à Tel Aviv, après avoir été précédemment transporté, la veille au soir, d’Ukraine en Moldavie puis en Roumanie.

Le ministère a déclaré que le retour de Brodsky chez lui avait été rendu possible « par [l’action des] des représentants du ministère des Affaires étrangères, de ZAKA, des responsables de Habad et de la société funéraire Menuha La’ad ».

Brodsky devait initialement être enterré plus tard dans la journée de vendredi, mais la radio publique Kan a déclaré que les funérailles avaient été reportées à dimanche, date à laquelle il sera enterré dans la ville d’Arad, dans le sud du pays.

Brodsky a été abattu par les troupes ukrainiennes après avoir, semble-t-il, été confondu avec un soldat tchétchène.

Ses parents ont demandé que sa dépouille soit rapatriée en Israël afin d’y recevoir une sépulture. Il y aurait eu un bref désaccord entre la conjointe de Brodsky et sa famille sur l’opportunité de rapatrier le corps en raison de la situation.

Selon la Douzième chaîne, le père de Brodsky, Yafim, souhaitait enterrer son fils en Israël, mais la partenaire de Brodsky, Mila, craignait de voyager.

Le ministère des Affaires étrangères a déclaré que Brodsky se trouvait dans une file de véhicules en route pour la frontière moldave, en vue de quitter le pays. Lui et sa partenaire avaient l’intention de s’envoler ensuite pour Israël.

Des images vidéo diffusées mercredi par la télévision israélienne donneraient à voir la fusillade meurtrière – un véhicule à l’arrêt essuyant des tirs nourris d’armes à feu, avec une personne [au premier plan] en train de tirer à bout portant.

Bien que ce soit des soldats ukrainiens qui aient ouvert le feu sur Brodsky, la famille a déclaré à la Douzième chaîne qu’ils rendaient le « dictateur » Vladimir Poutine responsable de sa mort.

Brodsky était arrivé en Israël à l’âge de 13 ans avec sa famille. Il y a vécu pendant près de 27 ans et a eu deux enfants, avant de retourner en Ukraine, il y a environ deux ans, pour créer une entreprise à Kiev.

Le service de secours de Zaka a indiqué que la victime avait 37 ans, mais certains médias israéliens indiquent qu’il en avait 41 ou 42.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...