Rechercher
Analyse

Le défi de la fosse aux lions à Naplouse

Israël a bouclé la ville de Cisjordanie pour étouffer le nouveau groupe palestinien armé qui a gagné sa popularité grâce à une série de fusillades et grâce aux réseaux sociaux

Emanuel Fabian

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des membres de La Fosse aux lions à Naplouse, le 3 septembre 2022. (Autorisation)
Des membres de La Fosse aux lions à Naplouse, le 3 septembre 2022. (Autorisation)

Israël a imposé la semaine dernière des sanctions à la ville de Naplouse, située dans le nord de la Cisjordanie, avec pour objectif de mettre un terme à une série d’attaques commises par une faction armée de jeunes Palestiniens. Mais ces terroristes se sont engagés à continuer leurs attentats.

Cette faction armée, qui se fait appeler la fosse aux lions, a revendiqué la majorité des attaques qui ont eu lieu dans le secteur de Naplouse depuis qu’elle a été formée, au mois d’août dernier, par diverses membres d’organisations terroristes – notamment par des individus affiliés à la Brigade des martyrs d’Al-Aqsa du parti Fatah du président de l’Autorité palestinienne (AP) ou au Jihad islamique palestinien, entre autres.

Un soldat israélien a été tué dans un attentat commis par le groupe, et une seconde personne a été légèrement blessée dans le cadre d’une autre attaque qui avait pris pour cible des voitures civiles. Les autres fusillades de l’organisation ont été sans effet, mais les vidéos des attentats qui ont été postées sur les réseaux sociaux ont aidé la fosse aux lions à gagner une grande popularité dans la rue palestinienne en un temps record.

Le groupe, basé dans la Vieille Ville de Naplouse, serait constitué de plusieurs dizaines de membres, en majorité de jeunes hommes laïcs. Il n’aurait pas de véritable hiérarchie, contrairement aux autres factions armées de Cisjordanie. Les responsables israéliens ont qualifié l’organisation « de bande terroriste ».

Si la majorité des autres actes de résistance populaires impliquent des attaques contre les soldats qui mènent des raids dans les villes et villages palestiniens, les membres de la fosse aux lions n’attendent pas, pour leur part, que les militaires viennent jusqu’à eux, choisissant plutôt de quitter la Vieille Ville de Naplouse, presque toujours pendant la nuit, pour s’en prendre à des cibles israéliennes présentes dans le secteur – avant de prendre la fuite sans encombre à presque toutes les occasions.

La faction palestinienne a attaqué des postes militaires, des soldats qui étaient en train d’effectuer des patrouilles de routine en Cisjordanie, des implantations israéliennes et des civils sur les routes.

Les forces de sécurité israéliennes déployées sur le toit d’une habitation palestinienne pendant une perquisition après des informations portant sur une attaque à l’arme à feu contre un bus à Salem, en Cisjordanie, le 2 octobre 2022. (Crédit : AP Photo/Majdi Mohammed)

Certains attentats ont été filmés par les membres de l’organisation et postés sur les réseaux sociaux, où la fosse aux lions a gagné de nombreux partisans et engrangé du soutien de la part des jeunes palestiniens.

La semaine dernière, le gouvernement israélien est parvenu à obtenir de la plateforme de partage de vidéos TikTok la suppression d’un compte lié au groupe. Mais dans le service de messagerie Telegram, un compte de la fosse aux lions compte plus de 130 000 abonnés, un nombre supérieur aux 90 000 abonnés du Jihad islamique et presque égal aux nombres d’abonnés du Hamas – 130 000 suivent ainsi une chaîne dirigée par l’aile armée du groupe à la tête de la bande de Gaza.

L’organisation semble s’être formée dans le sillage de la mort d’Ibrahim Nabulsi, un tireur palestinien recherché qui avait été tué au cours d’un raid de Tsahal à Naplouse, au mois d’août.

Les responsables israéliens avaient fait savoir que Nabulsi était membre d’une cellule de la Brigade des martyrs d’Al-Aqsa qui avait été à l’origine d’une série d’attaques à l’arme à feu, au début de l’année. Trois membres de la cellule avaient été tués par les troupes israéliennes au mois de février.

Le groupe a commis de nombreux attentats dans le secteur de Naplouse qui, pour la plupart, n’ont pas entraîné de blessé grave – mais une attaque contre des voitures israéliennes a légèrement blessé un Israélien.

Neuf jours plus tard, la fosse aux lions a revendiqué la responsabilité – sans apporter pour autant de preuve – de l’attaque qui a coûté la vie au sergent Ido Baruch, le 11 septembre. Baruch, âgé de 21 ans, soldat d’infanterie au sein de l’unité de reconnaissance de la brigade Givati, assurait la sécurité d’une manifestation organisée par les résidents d’implantation à proximité de la ville palestinienne de Sebastia – un défilé qui voulait dénoncer la récente série de fusillades.

Le sergent d’État-major Ido Baruch, 21 ans, tué dans une fusillade en Cisjordanie le 11 octobre 2022, sur une photo non datée publiée par l’armée. (Crédit : Armée israélienne)

Suite à la mort de Baruch, l’État juif a imposé le bouclage de Naplouse, une ville qui compte plus de 150 000 habitants et connue pour être le moteur économique de la Cisjordanie.

Trois routes seulement restent partiellement ouvertes et les Palestiniens qui les empruntent pour entrer ou sortir de Naplouse doivent se soumettre « à un contrôle de sécurité strict » de la part des militaires israéliens. Des images diffusées sur internet montrent des embouteillages massifs dans le secteur.

Les responsables israéliens de la Défense ont annoncé que ce bouclage de la ville palestinienne continuerait tant que ce serait nécessaire. Et jusqu’à présent, les barrages routiers semblent avoir contribué à freiner le nombre d’attentats commis dans la zone.

Des soldats israéliens bloquent l’entrée et la sortie des voitures près de Naplouse, en Cisjordanie, le 17 octobre 2022. (Crédit : Nasser Ishtayeh/Flash90)

Les offensives du groupe n’ont néanmoins pas totalement stoppé. Dimanche, malgré les checkpoints installés à Naplouse, la fosse aux lions a revendiqué une attaque commise contre les troupes israéliennes, à proximité de la ville de Cisjordanie.

Selon l’armée, des Palestiniens ont jeté un explosif depuis une voiture en circulation. Les soldats ont ouvert le feu sur le véhicule et les suspects sont parvenus à prendre la fuite. Tsahal a noté que les militaires avaient retrouvé un autre explosif alors qu’ils examinaient le véhicule abandonné par les suspects et que, peu après, ils avaient essuyé des tirs, ripostant une fois encore.

Les pressions exercées sur Naplouse ne se sont pas limitées au bouclage de la localité. Dimanche, Israël a révoqué les permis d’entrée au sein de l’État juif de 164 proches de Palestiniens armés habitant la ville, notamment de parents de membres de la fosse aux lions.

Au cours d’une réunion d’évaluation sécuritaire qui a eu lieu dimanche, le Premier ministre Yair Lapid et de hauts-responsables de la Défense ont évoqué des actions supplémentaires qui pourraient potentiellement viser le groupe si les attentats devaient continuer.

Une femme palestinienne embrassant le corps de son fils, Ibrahim Nabulsi, lors de ses funérailles dans la ville de Naplouse, en Cisjordanie, le 9 août 2022. (Crédit : AP Photo/Majdi Mohammed)

Les initiatives envisagées ou approuvées dimanche contre les membres de la fosse aux lions n’ont pas été rendues publiques, pas plus que le moment où elles pourraient être mises en vigueur. Ce qui pourrait arriver tôt ou tard alors que le groupe a juré de continuer ses attentats qui, selon lui, entrent dans le cadre de son combat contre la présence israélienne dans le secteur de Naplouse.

Pour le moment, les responsables israéliens continueront leurs raids individuels contre les Palestiniens recherchés parce que soupçonnés d’être impliqués dans des activités terroristes, dans le contexte d’une opération en cours depuis plusieurs mois et qui avait suivi une série d’attentats terroristes meurtriers, au début de l’année.

Les troupes israéliennes arrêtent un Palestinien recherché en Cisjordanie, le 3 octobre 2022. (Crédit : Armée israélienne)

Une campagne qui a débouché sur plus de 2 000 arrestations faites au cours de raids nocturnes dans les villes et villages palestiniens. Elle a aussi entraîné la mort d’environ cent Palestiniens – un grand nombre ayant été tués alors qu’ils commettaient des attaques ou lors de heurts avec les forces de sécurité.

Le nord de la Cisjordanie, dont les zones environnantes de Naplouse et de Jénine – une ville qui est depuis longtemps un bastion de la lutte armée contre Israël – a été particulièrement ciblé dans ces raids.

L’AP est moins représentée dans ces deux villes que dans les autres et elle y éveille un sentiment de suspicion profonde en raison de ses liens sécuritaires avec Israël, qui avait initialement exercé des pressions sur Ramallah, lui demandant d’agir contre la fosse aux lions.

Le mois dernier, les forces de sécurité de l’AP avaient arrêté deux membres du Hamas qui étaient recherchés par Israël, l’un d’eux étant lié à la Fosse aux Lions à travers Nabulsi. Musab Shtayyeh aurait, selon Israël, repris les fonctions de Nabulsi, apportant un financement et un soutien logistique aux hommes armés de Naplouse et notamment à des membres de la fosse aux lions.

Ibrahim Nabulsi, à gauche, et Musab Shtayyeh sur une photo non datée. (Crédit : Autorisation)

Ces arrestations avaient entraîné des affrontements majeurs entre l’AP et les hommes armés de Naplouse – des heurts qui avaient été d’une intensité rare. Vingt-quatre heures plus tard, les parties avaient trouvé un accord, l’AP s’engageant à ne plus arrêter de suspects recherchés par Israël dans la ville à moins que ces derniers n’aient par ailleurs violé la loi palestinienne.

L’accord signifie que le gros du travail visant à éliminer la fosse aux lions revient dorénavant aux Israéliens. Et en effet, mardi, l’État juif a indiqué que le jeune frère de Shtayyeh, Suhaib, avait été appréhendé lors d’un raid sous couverture à Salem, une ville du secteur de Naplouse.

Un porte-parole de la police des frontières a fait savoir qu’il était membre de la fosse aux lions.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...