Le frère et la soeur du terroriste de Barkan arrêtés
Rechercher

Le frère et la soeur du terroriste de Barkan arrêtés

Après les meurtres de Kim Levengrond Yehezkel et de Ziv Hajbi, l'armée a mesuré le domicile d'Ashraf Naalowa en vue d'une démolition. La police de l'AP participerait aux recherches

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Les soldats israéliens participent à des opérations dans le village de Cisjordanie de Shuweika, à la recherche d'un terroriste de la ville qui a tué deux Israéliens et blessé un troisième, le 7 octobre 2018 (Crédit : Armée israélienne)
Les soldats israéliens participent à des opérations dans le village de Cisjordanie de Shuweika, à la recherche d'un terroriste de la ville qui a tué deux Israéliens et blessé un troisième, le 7 octobre 2018 (Crédit : Armée israélienne)

Alors que la chasse à l’homme pour retrouver l’attaquant continue, les forces de sécurité israéliennes ont arrêté lundi le frère et la soeur du terroriste soupçonné d’avoir abattu deux Israéliens et blessé un troisième lors d’un attentat brutal survenu dans le nord de la Cisjordanie dimanche, en tout début de matinée.

Dimanche matin, Ashraf Walid Suleiman Naalowa, 23 ans, est entré dans les bureaux de l’Alon Group, dans la zone industrielle Barkan, à proximité de la ville-implantation d’Ariel, armé d’un fusil artisanal de type Carlo, selon les militaires israéliens.

A l’intérieur, le tireur a ligoté Kim Levengrond Yehezkel, 28 ans, avant de la fusiller à bout portant. Il a ensuite blessé une seconde femme à l’estomac qui se trouve actuellement dans un état modéré. Puis il a ouvert le feu et tué Ziv Hajbi, 35 ans.

Le suspect, originaire du village de Shuweika, situé à proximité de Tulkarem, a fui les lieux de l’attentat, déclenchant une chasse à l’homme importante dans la zone et le déploiement de soldats supplémentaires en Cisjordanie pour éviter la répétition de telles attaques, comme cela survient souvent dans le cas de ce type d’attentats.

Kim Levengrond Yehezkel, 29 ans (à gauche) et Ziv Hajbi, 35 ans, morts dans un attentat terroriste dans la zone industrielle Barkan en Cisjordanie, le 7 octobre 2018 (Capture d’écran : Facebook)

Lundi matin, l’hôpital Beilinson de Petah Tikva, où la femme blessée a été prise en charge, a fait savoir que son état s’était amélioré et qu’elle devrait quitter l’établissement d’ici quelques jours.

Par ailleurs, des membres de la famille de Naalowa et d’autres ont été arrêtés par l’armée israélienne et interrogés par les services de sécurité du Shin Bet pour déterminer s’ils avaient pu apporter une aide au tireur lors de l’attaque ou lors de sa fuite, ont expliqué les militaires.

« Suite à l’attentat terroriste qui a eu lieu hier dans la zone industrielle Barkan, au cours duquel Kim Levengrond Yehezkel et Ziv Hajbi — que leurs mémoires soient bénies – ont été tués et une autre femme blessée, les soldats de l’armée israélienne, travaillant avec le Shin Bet et la police frontalière, ont mené une opération la nuit dernière dans le village de Shuweika dont le terroriste était originaire », a noté l’armée.

« Dans le cadre de ces activités, un certain nombre d’arrestations ont eu lieu dans le village », a-t-elle ajouté.

Les soldats israéliens participent à des opérations dans le village de Cisjordanie de Shuweika, à la recherche d’un terroriste de la ville qui a tué deux Israéliens et blessé un troisième, le 7 octobre 2018 (Crédit : Armée israélienne)

Le Shin Bet a confirmé lundi que le frère et la soeur du suspect avaient été appréhendés. Le frère a été placé en état d’arrestation tandis que la soeur a été interrogée puis relâchée.

Les militaires ont refusé de préciser combien de personnes avaient été mises en détention en lien avec ces recherches.

Au total, les soldats israéliens ont procédé à 19 arrestations lors de raids menés dans toute la Cisjordanie, lundi avant l’aube.

Une source proche des forces de sécurité de l’Autorité palestinienne (AP) a déclaré au site d’information Ynet que la police de l’AP participait aux efforts destinés à appréhender Naalowa.

Cette source a précisé que les responsables sécuritaires de l’AP estimaient que Naalowa préférerait se rendre à eux, par crainte d’être tué lors d’une éventuelle arrestation par les Israéliens ou parce qu’il croirait que l’AP ne le livrera pas immédiatement à l’Etat juif.

Les militaires ont ouvert une enquête pour déterminer notamment comment le fusil est parvenu à entrer dans le parc industriel et l’éventualité que le terroriste ait eu l’intention de prendre en otage Levengrond Yehezkel, dont il a ligoté les mains avec des liens.

Levengrond Yehezkel était secrétaire du directeur-général et Hajbi travaillait à la comptabilité. Naalowa était électricien au sein de l’Alon Group.

Naalowa a fui les lieux de l’attentat, déclenchant une importante chasse à l’homme au cours de laquelle les soldats ont fermé des routes et installé des check-points, y compris aux entrées de certaines villes palestiniennes du nord de la Cisjordanie. Des unités spéciales de l’armée, et notamment l’unité Oketz K-9, ont pris part aux recherches.

Selon l’armée israélienne, deux compagnies d’infanterie supplémentaires ont été déployées dans le secteur en renfort.

Les soldats israéliens participent à des opérations dans le village de Cisjordanie de Shuweika, à la recherche d’un terroriste de la ville qui a tué deux Israéliens et blessé un troisième, le 7 octobre 2018 (Crédit : Armée israélienne)

Environ 24 heures après l’attaque meurtrière, les forces israéliennes n’ont pas encore retrouvé le terroriste présumé.

« Les troupes de l’armée et du Shin Bet vont continuer à oeuvrer pour attraper le terroriste et préserver la sécurité des résidents de la région en mettant en place un renforcement des efforts opérationnels et de renseignement », ont expliqué les militaires.

Levengrond Yehezkel a été enterrée dans sa ville natale de Rosh Haayin, dans le centre d’Israël, à 22 heures, dimanche. Elle laisse derrière elle son époux et un bébé.

Sa mère, Hava, des proches et des amis lors des funérailles de Kim Levengrond Yehezkel, 28 ans, l’une des deux victimes d’un attentat terroriste survenu dans la matinée du 7 octobre 2018, à Rosh Haayin. (Crédit : AFP PHOTO / Gil COHEN-MAGEN)

L’inhumation de Hajbi, père de trois enfants, aura lieu lundi à 14 heures dans la communauté de Nir Yisrael, dans le sud du pays.

Les familles de Levengrond Yehezkel et de Hajbi ont fait savoir qu’elles feraient don des organes des défunts.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...