Rechercher

Le Jihad islamique jure de venger la mort de trois jeunes gazaouis

L'armée affirme que les adolescents tentaient de placer une bombe sur la clôture ; le groupe terroriste dément

Une parade militaire du Jihad islamique, à Gaza, le 4 octobre 2016. (Crédit : AFP / Anas BABA)
Une parade militaire du Jihad islamique, à Gaza, le 4 octobre 2016. (Crédit : AFP / Anas BABA)

Lundi, le Jihad islamique a déclaré que les groupes armés à Gaza réagiront à la mort de trois adolescents palestiniens tués lors d’une frappe aérienne menée par l’armée israélienne sur l’enclave côtière, a déclaré le site Palestine Today, affilié au groupe terroriste palestinien.

« Le Jihad islamique a affirmé que… la résistance réagira à ce crime de façon proportionnelle à sa taille et à la colère qu’il a suscité au sein de notre peuple, de notre nation et du peuple libre du monde », a déclaré le groupe terroriste palestinien dans un communiqué, selon Palestine Today.

L’armée israélienne a indiqué dimanche soir avoir mené une frappe aérienne pour cibler trois Palestiniens qui tentaient d’endommager la clôture qui entoure Gaza en plaçant un dispositif explosif.

L’armée a ajouté que les suspects étaient « apparemment en train de placer un engin dispositif explosif » dans la partie sud de l’enclave côtière.

Gaza a déclaré que les trois Palestiniens ont été tués, près de la ville de Deir Balah. Il s’agit de Khalid Abu Said, 14 ans, Abdelhamid Abu Dhaher, 13 ans et Muhammed al-Satari, 13 ans.

Lundi, Aisha Abu Daher a déclaré que son fils Abdelhamid « n’avait rien à voir avec la résistance » et a nié tout lien entre son fils et les groupes terroristes.

Le Jihad islamique a également nié que les jeunes aient pu être impliqués dans une quelconque « action militaire » dans la région frontalière.

« La version de l’occupation est infondée, fausse, et purement et simplement trompeuse et fallacieuse », poursuit le communiqué. « Les enfants n’étaient pas impliqués dans une action militaire. »

Les services d’urgence palestiniens affirment que les trois corps ont été retrouvés à 200 mètres de la clôture. Ils ont été enterrés lundi à Gaza.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...