Le Michigan s’intéresse aux technologies israéliennes pour relever ses défis
Rechercher

Le Michigan s’intéresse aux technologies israéliennes pour relever ses défis

La gouverneure Gretchen Whitmer, en Israël, a signé un accord avec l'ONG Start Up-Nation Central, notamment dans les secteurs de l'eau, de la mobilité et de la cybersécurité

La gouverneure du Michigan Gretchen Whitmer lors d'une session au Watec de Tel Aviv, le 19 novembre 2019 (Crédit : Shoshanna Solomon/Times of Israel)
La gouverneure du Michigan Gretchen Whitmer lors d'une session au Watec de Tel Aviv, le 19 novembre 2019 (Crédit : Shoshanna Solomon/Times of Israel)

La gouverneure de l’Etat du Michigan, Gretchen Whitmer, a signé jeudi un accord avec Start Up-Nation Central (SNC) – organisation à but non-lucratif qui met en lien le secteur israélien high-tech et les parties intéressées par ce dernier à l’étranger – portant sur une collaboration sur des solutions technologiques susceptibles « d’avoir le potentiel d’améliorer les opportunités et la qualité de vie des citoyens du Michigan ».

Dans le cadre du protocole d’accord signé par les parties, l’Etat du Michigan et SNC vont travailler à créer une connexion entre leurs écosystèmes respectifs d’innovation et identifier les entreprises israéliennes qui seront en mesure d’élargir leurs opérations dans le Michigan. Start-Up Nation Central agit comme passerelle ouvrant sur l’innovation israélienne.

Ces entreprises maintiendront la tradition mise en place par le Michigan d’établir des partenariats public-privé pour tester, piloter et déployer de nouvelles technologies dans l’Etat.

« Ce protocole d’accord peut offrir un plan directeur qui permettra de connecter stratégiquement les écosystèmes d’innovation », a indiqué Whitmer dans un communiqué.

« L’un des exemples pourrait être les moyens à mettre en oeuvre pour optimiser la mobilité en améliorant les options de transport pour les citoyens qui pourraient ne pas rechercher un véhicule de type autonome, mais qui ont besoin d’avoir une manière à la fois abordable et fiable de se rendre à la banque, d’aller à un rendez-vous ou retrouver des amis pour boire un café », a ajouté le communiqué.

Elle a clamé que le partenariat avec l’écosystème israélien aidera à « construire le lien qui transformera notre paysage de transport et entraînera des relations plus fortes entre le Michigan et Israël ».

Au début de l’année, le Michigan était devenu le premier état américain à établir une plateforme gratuite sur internet pour l’écosystème des start-ups. Cette plateforme, appelée startupMICHIGAN.com, avait été créée par Start-Up Nation Central et soutenue par le MIBA (Michigan Israel Business Accelerator). Elle présente aujourd’hui plus de 300 start-ups, notamment des incubateurs d’entreprise et des financiers, et elle ne cesse de se développer.

Pour son tout premier voyage à l’étranger à son poste, Whitmer a également assisté à une conférence sur le technologie de l’eau à Tel Aviv, au cours de laquelle elle a évoqué, mardi, la nécessité de développer des technologies permettant de protéger les ressources hydrauliques du Michigan – à la frontière de quatre des cinq Grands lacs – et qui comptent pour environ 20 % de l’approvisionnement mondial en eau potable de surface et pour 80 % de l’eau potable de surface en Amérique du nord.

« Mon équipe et moi-même comprenons bien que nous devons utiliser tous les outils à notre disposition pour garantir que nous saurons protéger notre eau et que nous saurons la nettoyer en assurant la sécurité des consommateurs », a-t-elle déclaré.

« Et nous travaillons avec nos partenaires et les autres Etats à sécuriser nos Grands lacs parce que nous ne pouvons pas nous payer le luxe de ne rien faire, en regardant seulement les choses empirer. L’économie écologique et les risques posés par la santé sont trop élevés. Et le temps n’est pas de notre côté », a-t-elle ajouté.

« Nous devons agir maintenant, nous devons agir ensemble. Nous devons former des partenariats avec les leaders du monde entier dans cet objectif », a-t-elle poursuivi.

C’est au Michigan que se trouve la ville de Flint, devenue célèbre dans le monde entier pour le plomb qui s’était répandu dans les canalisations d’eau potable, affectant des milliers de résidents.

Au cours de sa visite, Whitmer s’est également entretenue avec des représentants des industries automobiles, de la prochaine génération de transports et de la cybersécurité.

Elle a visité le centre de technologie avancé de GM, rencontré le ministre de l’Energie Yuval Steinitz et elle devrait se rendre au nouveau centre de recherche régional de la Ford Motor Company, selon son communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...