Le monde – sauf la Russie – réagit favorablement à la victoire de Macron
Rechercher

Le monde – sauf la Russie – réagit favorablement à la victoire de Macron

A l'exception de la Russie, qui estime que “la déception va s'installer très vite”, le monde salue l'élection du plus jeune président français

Emmanuel Macron, élu à la présidence de la République française, devant la pyramide du Louvre, le 7 mai 2017. (Crédit : Patrick Kovarik/AFP)
Emmanuel Macron, élu à la présidence de la République française, devant la pyramide du Louvre, le 7 mai 2017. (Crédit : Patrick Kovarik/AFP)

Les responsables européens ont été parmi les premiers à réagir dimanche à l’élection du centriste Emmanuel Macron à la présidence française, saluant « une victoire » pour l’Europe, puis le président américain Donald Trump l’a félicité pour sa « large victoire ».

Les Français ont fait le choix d’un « avenir européen », s’est félicité le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker.

Le président du Conseil européen Donald Tusk a salué la décision des Français en faveur de « la Liberté, l’Egalité, la Fraternité ».

« Nous comptons sur une France au cœur de l’Europe pour changer ensemble l’Union et la rapprocher des citoyens », a tweeté le président du Parlement européen Antonio Tajani en félicitant Emmanuel Macron.

« Félicitations à Emmanuel Macron pour sa large victoire aujourd’hui comme prochain président de la France », a écrit le président américain Donald Trump sur Twitter. « Je suis impatient de travailler avec lui ! ».

La Maison Blanche a salué formellement « Macron et le peuple français pour leur élection présidentielle victorieuse ». « Nous avons hâte de travailler avec le nouveau président et de poursuivre notre étroite coopération avec le gouvernement français », a assuré le porte-parole de la Maison Blanche dans un communiqué.

Hillary Clinton, adversaire de Trump à la présidentielle de 2016, a évoqué sur Twitter une « victoire pour Macron, pour la France, l’UE et le monde ». « Faites échouer ceux qui s’immiscent dans la démocratie (mais les médias disent que je ne peux pas en parler) », a-t-elle ajouté, dans une allusion aux critiques qui lui ont été faites après qu’elle a accusé la Russie de lui avoir volé l’élection.

« Félicitations au peuple de France. Vous avez voté pour l’unité contre la division, l’espoir plutôt que la peur », s’est réjoui le révérend Jesse Jackson, célèbre militant américain des droits civiques.

Le président chinois Xi Jinping a félicité lundi Emmanuel Macron, assurant que Paris et Pékin partageaient « une responsabilité importante envers la paix et le développement dans le monde ». « La Chine se tient prête à travailler avec la France afin de faire progresser le partenariat stratégique franco-chinois à un niveau supérieur », a déclaré Xi dans ce message rapporté par le ministère chinois des Affaires étrangères.

La victoire de Macron est « une victoire pour une Europe forte et unie et pour l’amitié franco-allemande », a déclaré Steffen Seibert, le porte-parole de la chancelière Angela Merkel, qui s’est ensuite entretenue avec Macron.

Le chef de la diplomatie allemande Sigmar Gabriel a jugé que par ce vote la France restait « au cœur de l’Europe ».

La Première ministre britannique Theresa May devant le 10 Downing Street, à Londres, le 18 avril 2017. (Crédit : Daniel Leal-Olivas/AFP)
La Première ministre britannique Theresa May devant le 10 Downing Street, à Londres, le 18 avril 2017. (Crédit : Daniel Leal-Olivas/AFP)

La Première ministre britannique Theresa May « félicite chaleureusement » Emmanuel Macron, a déclaré un porte-parole, et lui a parlé du Brexit. « La Première ministre a répété que le Royaume-Uni veut un partenariat fort avec une Union européenne sûre et prospère une fois que nous l’aurons quittée », a annoncé Downing Street.

Son chef de la diplomatie Boris Johnson a dit se « réjouir de poursuivre le grand partenariat entre nos deux nations ».

En revanche, Nigel Farage, ancien leader du parti anti-UE Ukip et l’un des principaux acteurs de la victoire du oui au référendum sur le Brexit, a déploré le résultat de l’élection française. « Une énorme tromperie a été approuvée par vote. Macron sera la marionnette de Juncker », a écrit Farage sur Twitter.

La victoire d’Emmanuel Macron est « une victoire symbolique contre les tendances de repli sur soi et protectionnistes et montre un vote de confiance dans l’UE », a salué le Premier ministre japonais Shinzo Abe.

Le président de la commission d’information de la Chambre de la Fédération de Russie, Alexeï Pouchkov, a estimé que « la déception va s’installer très vite » chez les électeurs de M. Macron, qui hérite selon lui d’un « pays scindé, divisé ».

-Marine Le Pen et Geert Wilders (Crédit : AFP)
-Marine Le Pen et Geert Wilders (Crédit : AFP)

Le député d’extrême droite Geert Wilders, allié de Marine Le Pen, lui a exprimé sa sympathie sur Twitter: « Bien joué quand même @MLP_officiel, des millions de patriotes ont voté pour vous ! Vous gagnerez la prochaine fois, et moi aussi ! »

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a félicité « Emmanuel Macron de son élection à la présidence de la République française » et s’est déclaré « impatient de travailler de près avec le président désigné Macron au cours des prochaines années » pour « mettre en œuvre un agenda progressiste afin de promouvoir la sécurité internationale », renforcer la collaboration dans la science et la technologie et « créer de bons emplois pour la classe moyenne des deux côtés de l’Atlantique ».

Le président ukrainien Petro Porochenko a félicité Macron via un message en français sur Twitter, jugeant sa victoire comme un « important crédit de confiance des Français à l’Europe unie ». Il a dit compter sur « la collaboration ambitieuse de la France et l’intensification du format de Normandie », qui regroupe Paris, Berlin, Kiev et Moscou dans le but de régler le conflit ukrainien.

La victoire de Macron est « une inspiration pour la France et l’Europe », a jugé le Premier ministre grec Alexis Tsipras. Emmanuel Macron est en faveur d’une restructuration de la dette grecque.

« Vive Macron Président. Une espérance s’élève sur l’Europe », a écrit le chef du gouvernement italien Paolo Gentiloni sur Twitter.

Mariano Rajoy (Crédit : Partido Popular de Cataluña/Wikimedia commons/CC BY SA2.0)
Mariano Rajoy (Crédit : Partido Popular de Cataluña/Wikimedia commons/CC BY SA2.0)

« Coopérons en France et en Espagne pour une Europe stable, prospère et plus intégrée », a écrit le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy.

Le Premier ministre belge Charles Michel a jugé qu’il s’agit avec l’élection de Macron d’ « un rejet clair d’un projet de repli dangereux pour l’Europe qui triomphe ce soir ».

Dans un rare message, le Palais royal a adressé ses « félicitations » à Emmanuel Macron. « La majorité des Français s’est prononcée pour une #France dans l’#Europe », a-t-il écrit sur Twitter.

« Je félicite @EmmanuelMacron pour sa victoire lors de l’élection présidentielle française », a écrit sur Twitter le président brésilien Michel Temer.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a félicité Macron et écrit dans un communiqué : « Je félicite Emmanuel Macron pour son élection en tant que président de la France. Je me réjouis de travailler avec le président Macron et d’affronter à ses côtés les défis communs auxquels sont confrontées nos deux démocraties. L’une des plus grandes menaces qui pèse sur le monde d’aujourd’hui et qui sévit à Paris, à Jérusalem et dans de nombreuses villes dans le monde, est le terrorisme islamique. La France et Israël sont de vieux alliés et je suis convaincu que nous continuerons à approfondir nos relations ».

Le roi du Maroc Mohammed VI a félicité le nouveau président, jugeant que son élection « couronne » son parcours politique.

Dans un message de félicitations, le président tunisien Béji Caïd Essebsi a estimé que la victoire de Macron reflète « la fidélité de la France à ses valeurs traditionnelles de liberté, d’égalité et de fraternité ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...