Le roi du Maroc annonce une subvention pour la restauration d’Al-Aqsa
Rechercher

Le roi du Maroc annonce une subvention pour la restauration d’Al-Aqsa

La subvention aura pour but la "restauration et l’aménagement de certains espaces de la mosquée Al-Aqsa et de son environnement"

Des fidèles musulmans prient le vendredi midi près du sanctuaire du Dôme du Rocher dans l'enceinte de la mosquée al-Aqsa dans la Vieille Ville de Jérusalem, sur le Mont du Temple, 22 décembre 2017. (AFP Photo/Ahmad Gharabli)
Des fidèles musulmans prient le vendredi midi près du sanctuaire du Dôme du Rocher dans l'enceinte de la mosquée al-Aqsa dans la Vieille Ville de Jérusalem, sur le Mont du Temple, 22 décembre 2017. (AFP Photo/Ahmad Gharabli)

Mohammed VI, roi du Maroc et président du Comité Al Qods, structure panarabe qui vise à « préserver le caractère arabo-musulman » de Jérusalem, a annoncé le 18 avril le versement d’une subvention pour la « restauration et l’aménagement de certains espaces de la mosquée Al-Aqsa et de son environnement », annonce le communiqué du ministère marocain des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

« Dans le cadre de la sollicitude et de l’intérêt permanents qu’accorde Amir Al Mouminine [le commandeur des croyants, NDLR], Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, Président du Comité Al Qods, à Al Qods Acharif et à la préservation de ses monuments architecturaux et son patrimoine civilisationnel et spirituel, SM le Roi, que Dieu Le préserve, a décidé de consacrer une subvention financière comme contribution du Royaume du Maroc à la restauration et à l’aménagement de certains espaces à l’intérieur de la mosquée sainte Al-Aqsa et de son environnement », explique le communiqué.

في إطار العناية والاهتمام الدائمين اللذين يوليهما أمير المؤمنين، صاحب الجلالة الملك #محمد_السادس نصره الله،…

פורסם על ידי ‏‎Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale‎‏ ב- יום רביעי, 17 באפריל 2019

Le texte indique que cette « haute générosité royale » s’inscrit dans le cadre des « efforts soutenus et continus que le Souverain ne cesse de déployer à tous les niveaux au profit de la ville d’Al Qods Acharif, en soutien à la résistance des Maqdessis et la défense du statut historique de cette ville et en consécration de son identité civilisationnelle et sa symbolique religieuse comme espace ouvert de coexistence et de tolérance entre les différentes religions célestes ».

Mohammed VI, roi du Maroc, à l’ambassade marocaine aux Etats-Unis, à Washington, D.C., le 20 novembre 2013. (Crédit : Département d’Etat des Etats-Unis)

Des architectes et des artisans marocains seront ainsi dépêchés à Jérusalem pour les travaux, visant à « la préservation de l’authenticité architecturale séculaire de la mosquée Al-Aqsa ».

L’opération s’effectuera en coordination avec la Jordanie, garante du Waqf islamique.

Le 16 avril dernier, un petit incendie accidentel s’est déclenché dans le bâtiment de la Mosquée Al-Aqsa à Jérusalem, mais les pompiers ont rapidement pu l’éteindre, avait indiqué un officiel du Wafq – organisation gérée par le gouvernement jordanien qui administre Al-Aqsa.

Le feu n’a pas causé de dégâts à la structure d’Al-Aqsa et a simplement endommagé une cabine de garde mobile sur le toit d’une salle de prière de la partie sud-est du bâtiment.

En 1969, un feu déclenché par un touriste australien chrétien, ensuite reconnu comme fou, avait causé des dégâts à un pupitre de la mosquée et déclenché de grandes émeutes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...