Le sénat du New Jersey vote un projet de loi anti-BDS
Rechercher

Le sénat du New Jersey vote un projet de loi anti-BDS

Le projet de loi interdit l'attribution de financement à une entreprise qui boycotte les produits ou les entreprises israéliennes

Le panneau publicitaire appelant au boycott d'Israël près de l'aéroport Logan de Chicago. (Crédit : capture d'écran CBS)
Le panneau publicitaire appelant au boycott d'Israël près de l'aéroport Logan de Chicago. (Crédit : capture d'écran CBS)

Le sénat du New Jersey a approuvé un projet de loi qui imposerait que les fonds pour des contrats publics ne soient pas utilisés avec des entreprises qui boycottent Israël.

Un projet de loi similaire de la Chambre des représentants de l’état doit passer devant le comité.

Le projet de loi interdit à la Division des Investissements de l’état l’utilisation de 68,6 milliards de fond dans n’importe quelle entreprise « qui boycottent les produits, les entreprises d’Israël, les boycotts de ceux faisant des affaires avec Israël, ou boycott des entreprises opérant en Israël ou dans les territoires contrôlés par Israël ».

Cela impose aussi que la Division supprime les financements des entreprises participant au mouvement de Boycott, Désinvestissements et Sanctions (BDS) contre Israël dans les 18 mois suivant le passage de la législation.

« Les activités de n’importe quelles entreprises fournissant une aide humanitaire au peuple palestinien à travers une organisation soit gouvernemental et non gouvernemental ne rendra pas l’entreprise sujette aux provisions de cette loi à moins qu’elle soit aussi engagée dans le boycott interdit ou la discrimination contre des produits, ou des entreprises d’Israël, ou des entités opérant en Israël ou dans les territoires contrôlés par Israël », peut-on lire dans le projet de loi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...