L’entreprise Evogene veut améliorer la qualité du cannabis médical
Rechercher

L’entreprise Evogene veut améliorer la qualité du cannabis médical

La nouvelle filiale créée par l'entreprise a pour objectif de créer des produits de meilleure qualité pour traiter différentes pathologies

Un travailleur s'occupant des plants de cannabis dans une installation de la société Tikkun Olam près de la ville de Safed (Crédit : Abir Sultan / flash 90)
Un travailleur s'occupant des plants de cannabis dans une installation de la société Tikkun Olam près de la ville de Safed (Crédit : Abir Sultan / flash 90)

Mercredi, Evogene Ltd., une entreprise spécialisée dans le génome des plantes dont les actions sont échangées sur le Nasdaq et à la bourse de Tel Aviv, a annoncé qu’elle avait créé une filiale qui se focalisera sur le développement de produits issus du cannabis médical et conçus à partir de feuilles de plus grande qualité.

Dans un communiqué, Evogene a déclaré qu’il évaluait le domaine du cannabis médical depuis plus d’un an et qu’il avait obtenu l’approbation du gouvernement pour mener un programme de recherche et pour créer des installations de recherche.

La filiale, Canonic Ltd., va se focaliser sur la création de variétés de cannabis amélioré, a déclaré Evogene dans le communiqué. La filiale utilisera les connaissances du génome des plantes d’Evogene et le savoir-faire informatique pour ses recherches, expliquait-on dans le communiqué.

Evogene utilise des algorithmes mathématiques dans la biologie des plantes afin de trouver des gênes qui rendent les graines plus résistantes, en permettant aux fermiers de produire des récoltes avec un rendement plus haut dans un monde qui est forcé à produire plus avec moins de ressources, et alors que la population mondiale augmente et la quantité de terre agricole diminue.

Le marché du cannabis est actuellement estimé autour de 11,5 milliards d’euros et devrait progresser pour atteindre environ 21 milliards d’euros d’ici 2025, selon le rapport annuel sur le cannabis produit par le groupe financier Frontier cité dans le communiqué.

Même si le marché est en forte croissance, les produits de la prochaine génération devront faire face à un certain nombre de contraintes, comme celle de la faible rentabilité des plants, ce qui entraîne des coûts élevés pour les patients, et un manque de stabilité, ce qui implique que les produits ne sont pas fiables pour un traitement médical, a déclaré Evogene.

Le logiciel d’Evogene peut aider à surmonter ces difficultés, notait-on dans le communiqué. Il donne à l’entreprise un « avantage compétitif significatif ».

L’idée est de créer des variétés de cannabis à fort potentiel de récolte sans recourir à la génétique, des variétés stables de produits de cannabis avec une performance constante et des variétés de cannabis pour traiter des pathologies médicales spécifiques, notait-on dans le communiqué.

Les pathologies que l’entreprise prévoit de traiter dans cette première phase sont les troubles de stress post-traumatisme, les douleurs chroniques sévères et le cancer.

« Le domaine du cannabis médical correspond parfaitement à la fois à nos activités autour du génome des plantes et à nos acticités en matière de traitements destinés à l’homme, a déclaré Ofer Haviv, le président et PDG d’Evogene. Nous espérons que la nouvelle filiale va avancer rapidement dans sa mission pour développer les produits de la prochaine génération de cannabis médical et pour créer une valeur ajoutée substantielle sur une période de temps relativement courte ».

Israël est connu pour être le pays pionnier dans la recherche pour le cannabis médical. Le professeur Raphael Mechoulam, de l’université Hébraïque, a lancé le domaine en 1964, quand il a découvert le tétrahydrocannabinol, ou THC, la principale substance psychoactive du cannabis.

L’ancien Premier ministre Ehud Barak lors d’une conférence de l’organisation Darkeinu à Rishon Lezion, le 17 août 2016 (Crédit : Neri Zilber)

Ce domaine de recherche a attiré un certain nombre de personnalités de premier plan, dont l’ancien Premier ministre Ehud Barak qui, l’année dernière, a été nommé président de l’une des plus grandes entreprises de cannabis médical en Israël afin de diriger sa stratégie de croissance mondiale, et l’ancien chef de la police israélienne, Yohanan Danino.

Mercredi, l’entreprise israélienne de cannabis médical Univo a déclaré que l’ancien Premier ministre Ehud Olmert allait rejoindre l’entreprise en tant qu’investisseur et conseiller.

L’année dernière, NRGene, une startup israélienne qui utilise des algorithmes pour décrypter la composition génétique des plantes, avait annoncé qu’elle allait s’associer avec une entreprise suisse de production de graines de cannabis afin de décoder le génome du cannabis. L’objectif final est de créer des plants plus résistants qui correspondent mieux aux besoins des consommateurs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...