Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

L’envoyé d’Israël à l’ONU regrette la suspension des exportations d’armes américaines

Gilad Erdan a suggéré que la décision découlait de la pression politique exercée par le Congrès sur l’administration Biden, des manifestations sur les campus et de la prochaine élection

L’ambassadeur d’Israël aux Nations Unies, Gilad Erdan, s’exprime lors d’une réunion du Conseil de sécurité au siège des Nations unies, le 18 avril 2024. (Crédit : AP Photo/Yuki Iwamura)
L’ambassadeur d’Israël aux Nations Unies, Gilad Erdan, s’exprime lors d’une réunion du Conseil de sécurité au siège des Nations unies, le 18 avril 2024. (Crédit : AP Photo/Yuki Iwamura)

L’ambassadeur d’Israël auprès des Nations unies a déclaré mercredi que son gouvernement était déçu par la suspension par les États-Unis de leurs expéditions de munitions vers Israël.

« C’est une décision très décevante, voire frustrante », a déclaré l’ambassadeur Gilad Erdan à la Douzième chaîne. Cependant, il a dit qu’il ne pensait pas que cette décision signifiait un arrêt plus large de l’aide américaine à Israël.

Erdan a suggéré que la décision découlait de la pression politique exercée par le Congrès sur l’administration Biden, des manifestations à l’échelle nationale sur les campus et de la prochaine élection présidentielle américaine.

Il a affirmé que le président Joe Biden exhortait les citoyens à se rappeler que la guerre actuelle avait commencé avec l’attaque du Hamas le 7 octobre, tout en retenant « les moyens destinés à détruire le Hamas ».

« Vous ne pouvez pas gagner la guerre sans permettre à Israël de la gagner », a dit Erdan.

Dans le même temps, selon un article du média d’information Axios, de hauts responsables israéliens ont averti leurs homologues américains que la décision de l’administration Biden de suspendre certaines expéditions d’armes vers Israël pourrait mettre en péril les négociations en cours sur les otages.

La décision de Biden de suspendre la livraison de munitions à forte charge utile à Israël a été prise dans le contexte des projets israéliens de mener une offensive à Rafah, à laquelle Washington s’oppose tant que des garanties visant à protéger les civils n’ont pas été prises, a déclaré le secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin.

« Nous avons été très clairs… dès le début : Israël ne devrait pas lancer d’attaque majeure contre Rafah sans prendre en compte et protéger les civils qui se trouvent dans cet espace de combat. Et encore une fois, alors que nous évaluions la situation, nous avons suspendu une expédition de munitions à forte charge utile », a-t-il déclaré lors d’une audition au Sénat.

« Nous n’avons pas pris de décision finale sur la manière de procéder à cette expédition. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.