Des anti-vax exploiteraient une faille logistique pour obtenir le Pass vert
Rechercher

Des anti-vax exploiteraient une faille logistique pour obtenir le Pass vert

Des personnes inscrites pour l'injection seraient automatiquement enregistrées auprès des caisses de santé comme vaccinées, même si elles ne restent pas pour la piqûre

Un centre de vaccination dans la ville de Bnei Brak où les anti-vaccins s'enregistrent comme ayant été vaccinés sans avoir réellement reçu les injections, septembre 2021. (Crédit : capture d'écran/Treizième Chaîne)
Un centre de vaccination dans la ville de Bnei Brak où les anti-vaccins s'enregistrent comme ayant été vaccinés sans avoir réellement reçu les injections, septembre 2021. (Crédit : capture d'écran/Treizième Chaîne)

Les personnes qui refusent de se faire vacciner contre le coronavirus utilisent une faille dans au moins un centre de vaccination pour s’enregistrer comme étant vaccinés sans avoir réellement reçu les injections, ce qui leur permet d’avoir droit au passeport vert, selon un article publié jeudi.

La Treizième chaîne a rapporté que des centaines de personnes auraient utilisé cette brèche à Bnei Brak.

Israël a imposé le système du passeport vert comme moyen d’endiguer la flambée des cas de COVID-19, qui atteint des records ces derniers jours. Seuls les détenteurs de ce laissez-passer sont autorisés à accéder à de nombreux lieux publics ouverts uniquement aux personnes vaccinées, ayant guéri du COVID-19 ou ayant obtenu un résultat négatif lors d’un récent test de dépistage du virus.

Bien que minoritaire, il existe un important mouvement anti-vaccination en Israël. Environ un million d’Israéliens éligibles n’ont pas reçu la moindre injection.

Selon le reportage télévisé, ceux qui cherchent à obtenir un passeport vert sans vaccination ont exploité les dispositions d’un centre de vaccination du Commandement de la défense passive de Tsahal dans la ville centrale de Bnei Brak.

Après s’être inscrits avec leur numéro d’identification national pour se faire vacciner, les escrocs se rendent dans la zone principale où les vaccins sont administrés. Cependant, ils repartent simplement sans avoir reçu les vaccins.

D’après le rapport, le processus de signature suffit pour qu’ils soient enregistrés dans leur caisse de santé comme étant vaccinés, même s’ils n’ont pas reçu l’injection.

Des centaines de centres de Commandement de la défense passive ont été mis en place dans tout le pays pour participer à la campagne de vaccination et administrer les vaccins aux membres de tous les caisses de santé du pays.

La Treizième chaîne a rapporté que le site de Bnei Brak en particulier est devenu une adresse de référence pour ceux qui cherchent à contourner la vaccination pour obtenir un passeport vert. Il n’a pas été précisé si la même faille existe dans d’autres centres.

Un journaliste de la Treizième chaîne a pu s’inscrire pour une troisième injection de rappel au site de Bnei Brak, puis est parti avant d’avoir reçu la dose. Le lendemain matin, le journaliste a vérifié auprès de sa caisse de santé, qui a confirmé qu’il avait été enregistré comme ayant reçu le troisième vaccin.

Les chiffres du ministère de la Santé publiés jeudi montrent que 11 246 nouveaux cas de COVID-19 ont été diagnostiqués la veille, soit le nombre de cas le plus élevé jamais enregistré dans le pays depuis le début de la pandémie l’année dernière.

Le nombre de cas graves – l’indicateur considérée la plus cruciale puisque les vaccins sont plus efficaces pour prévenir les maladies graves que pour prévenir les infections – s’élevait à 673. Dimanche, ce nombre était de 753.

Jusqu’à présent, 5 496 821 personnes, sur les 9,5 millions d’habitants que compte Israël, ont reçu au moins deux doses de vaccin, dont 2 392 506 ont reçu trois injections.

Depuis le début de l’épidémie l’année dernière, 1 094 596 personnes ont été diagnostiquées avec le COVID-19 en Israël, et 7 122 sont décédées du virus.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...