Rechercher

Les avocats de Netanyahu veulent la remise des données du portable piraté de Filber

Le logiciel d'espionnage a été activé sur le téléphone de M. Filber pendant environ une journée ; le groupe NSO affirme qu'il n'y avait aucune information pertinente

Le chef de l'opposition Benjamin Netanyahu au tribunal de district de Jérusalem, le 22 novembre 2021. (Crédit ; Oren Ben Hakoon/Pool)
Le chef de l'opposition Benjamin Netanyahu au tribunal de district de Jérusalem, le 22 novembre 2021. (Crédit ; Oren Ben Hakoon/Pool)

Les avocats de l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu ont déposé un recours devant le tribunal pour ordonner aux procureurs de remettre les informations obtenues illégalement à partir du téléphone du témoin clef de l’État, Shlomo Filber, l’ancien directeur du ministère des Communications.

Les avocats de Netanyahu et des co-accusés Shaul et Iris Elovitch, anciens actionnaires majoritaires de Bezeq, exigent que les procureurs partagent avec la défense ou avec le tribunal les informations obtenues.

Hier, les procureurs ont admis que le téléphone de Filber avait été piraté avec le logiciel espion Pegasus du groupe NSO sans contrôle judiciaire approprié, mais ont affirmé qu’aucune information pertinente n’avait été trouvée ou utilisée dans l’affaire et que le procès devait donc se dérouler comme prévu.

La procédure est liée à l’affaire 4000, dans laquelle Netanyahu aurait avancé des décisions réglementaires en tant que ministre des Communications et Premier ministre qui ont énormément profité à Elovitch. En échange, Netanyahu aurait obtenu le contrôle éditorial du site d’information Walla d’Elovitch.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...