Les dessins de Jean Moulin exposés au musée des Beaux-Arts de Chartres
Rechercher

Les dessins de Jean Moulin exposés au musée des Beaux-Arts de Chartres

Jusqu’au 25 août prochain, l'établissement propose une exposition sur les talents de dessinateur et caricaturiste du grand résistant français

Jean Moulin (1899-1944), « Pietà », vers 1932, pastel sur papier, 50 x 39 cm © Musée des Beaux-Arts de Quimper
Jean Moulin (1899-1944), « Pietà », vers 1932, pastel sur papier, 50 x 39 cm © Musée des Beaux-Arts de Quimper

Depuis début juin et jusqu’au 25 août prochain, le musée des Beaux-Arts de Chartres propose une exposition consacrée aux talents de dessinateur et caricaturiste du grand résistant français, qui signait ses œuvres sous le pseudonyme « Romanin ».

L’exposition est organisée dans le cadre de la commémoration du 120e anniversaire de sa naissance, le 20 juin 1899, et du 80e anniversaire de sa nomination préfet d’Eure-et-Loir en 1939.

Sont exposées des œuvres de Jean Moulin réalisées durant sa jeunesse – notamment des dessins patriotiques, publiés dès 1915 dans la revue La Baïonnette – comme des caricatures « illustrant de manière humoristique l’actualité ou les petits et les grands travers de la société des années 1920-30 ».

Témoignages de sa personnalité, les dessins expriment ainsi un vif intérêt de l’auteur pour l’actualité et la société, et ce, dès son plus jeune âge.

On retrouve aussi des photos de famille, prêtées par des proches, sa veste de préfet ou encore sa plaque cinéraire au cimetière du Père Lachaise.

Une visite guidée sera proposée le jeudi 22 août à 18 h.

Le musée des Beaux-Arts de Chartres est établi dans l’ancien palais des évêques, situé au chevet de la cathédrale. Il est ouvert tous les jours de la semaine, sauf le lundi. L’entrée à l’exposition est libre et gratuite.

Le musée des beaux-arts de Quimper expose lui aussi des dessins de Jean Moulin, sous-préfet du Finistère de 1930 à 1933, dans son exposition permanente. Il a notamment illustré des poèmes de Tristan Corbière.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...