Rechercher

Les groupes juifs majeurs demandent à Biden d’accueillir les réfugiés ukrainiens

Le groupe HIAS, l'ADL et des organisation-cadres représentant tous les courants majeurs du judaïsme ont adressé une lettre ouverte au gouvernement américain

Un homme porte un enfant après l’arrivée de réfugiés ukrainiens à la gare principale de Berlin, le 1er mars 2022. (Hannibal Hanschke/Getty Images via la JTA)
Un homme porte un enfant après l’arrivée de réfugiés ukrainiens à la gare principale de Berlin, le 1er mars 2022. (Hannibal Hanschke/Getty Images via la JTA)

Les organisations qui fondent la CoP (Conference of President of Major Jewish American organizations) et de multiples groupes juifs ont appelé, lundi, le gouvernement américain à laisser entrer aux États-Unis les réfugiés juifs ayant des parents proches sur le territoire.

« Les États-Unis peuvent et ils doivent partager avec l’Europe la responsabilité de ces réfugiés, et en particulier celle des réfugiés qui ont de la famille aux États-Unis. Notre communauté sait trop douloureusement ce qui arrive lorsque l’Amérique ferme ses portes aux réfugiés », dit une lettre qui a été adressée au président Joe Biden.

« Les réfugiés qui ont de la famille proche en Amérique devraient pouvoir attendre aux côtés de ceux qui leur sont chers aux États-Unis le moment où il sera enfin sûr de revenir en Ukraine », continue le courrier.

Cet appel, qui a été envoyé le 11 mars mais qui n’a été rendu public que lundi, cite le précédent établi par l’administration Bill Clinton qui avait laissé entrer 20 000 Kosovars qui fuyaient la guerre en 2019 – « ce qui prouve », continue la missive, « que lorsque la Maison Blanche a la volonté de réinstaller des réfugiés dans l’urgence, elle en trouve le moyen ».

La lettre envoyée par la Conférence des présidents, le 11 mars 2022. (Crédit : CoP)

Parmi les autres signataires, le groupe HIAS (Hebrew Immigrant Aid Society), l’ADL (Anti-Defamation League) et des organisations cadre représentant tous les courants majeurs du judaïsme aux États-Unis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...