Les habitants de Beyrouth avertis de l’existence d’un site du Hezbollah ?
Rechercher

Les habitants de Beyrouth avertis de l’existence d’un site du Hezbollah ?

Un message envoyé à des milliers de personnes les encourageait à prendre des mesures de précaution

Une image satellite diffusée par l'armée israélienne montrant trois sites près de l'aéroport international de Beyrouth qui, selon l'armée, sont utilisés par le Hezbollah pour convertir des missiles conventionnels en missiles à guidage de précision, le 27 septembre 2018. (Crédit : Armée israélienne)
Une image satellite diffusée par l'armée israélienne montrant trois sites près de l'aéroport international de Beyrouth qui, selon l'armée, sont utilisés par le Hezbollah pour convertir des missiles conventionnels en missiles à guidage de précision, le 27 septembre 2018. (Crédit : Armée israélienne)

Des milliers d’habitants de la banlieue sud de Beyrouth ont reçu mardi et mercredi des messages WhatsApp qui auraient été envoyés par Israël, les avertissant que leurs maisons se trouvaient à proximité d’une installation du Hezbollah, a rapporté la Dixième chaîne de télévision israélienne mercredi dans la nuit.

Le site présumé n’est pas l’une des trois usines d’armes du Hezbollah révélées par le Premier ministre Benjamin Netanyahu dans son discours à l’ONU la semaine dernière, selon la chaîne.

Le ministre israélien de la Défense, Avigdor Liberman, avait déclaré mardi qu’Israël disposait d’informations sur de nouveaux sites militaires iraniens et du Hezbollah. Il a annoncé qu’il les publierait au moment opportun. Cependant, les responsables militaires israéliens ont refusé de commenter le dernier site révélé, a déclaré la Dixième chaîne de télévision israélienne.

Le site, qui est décrit dans les messages WhatsApp, se trouve au cœur d’une zone résidentielle, à proximité d’une école, de l’hôpital Saint-Georges et de l’ambassade d’Espagne, situés dans la région de Hadath, dans la capitale libanaise. Le site, comme les trois autres installations présumées du Hezbollah détaillées par Netanyahu dans son discours à l’Assemblée générale des Nations Unies jeudi dernier, est décrit comme une usine de fabrication de missiles du Hezbollah.

Un message WhatsApp envoyé à des milliers de résidents de Beyrouth avertissant de la proximité de leur domicile avec une installation du Hezbollah, selon la chaîne israélienne Channel 10, le 3 octobre 2018 (capture d’écran de Channel 10)

Le message WhatsApp envoyé dans la nuit n’est pas signé. Il y est écrit : « Message important. Près de chez vous, il existe un site appartenant au Hezbollah depuis un certain temps. Il vous est conseillé de prendre des mesures de précaution. »

« Apparemment, Israël travaille d’arrache-pied pour maintenir cette question au centre des priorités politiques du Liban », a déclaré la télévision israélienne, « peut-être pour inciter le Hezbollah à déplacer ces sites, ce qui permettrait à Israël d’obtenir davantage d’informations. »

Le reportage télévisé explique que de nouvelles révélations vont être faites concernant d’autres sites.

Avigdor Liberman a déclaré à des journalistes mardi qu’Israël avait « beaucoup d’informations à sa disposition et choisit toujours le bon moment pour faire des révélations sur des installations supplémentaires à la fois en Iran et à Beyrouth ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...