Les Juifs du Brésil gagnent un procès contre un journaliste qui a qualifié Israël d’ « Etat nazi »
Rechercher

Les Juifs du Brésil gagnent un procès contre un journaliste qui a qualifié Israël d’ « Etat nazi »

Gilson Gondim a une nouvelle fois perdu en appel après avoir accusé la fédération juive de Sao Paulo de nuire à sa réputation

Capture d'écran d'une vidéo YouTube qui semble soutenir Gilson Gondim (YouTube)
Capture d'écran d'une vidéo YouTube qui semble soutenir Gilson Gondim (YouTube)

RIO DE JANEIRO – L’organisation représentative des Juifs de Sao Paulo, au Brésil, a remporté un procès en indemnités de presque dix ans intenté par un journaliste qui affirmait avoir été censuré pour avoir qualifié Israël d’«Etat nazi. »

La fédération juive Sao Paulo a annoncé lundi la victoire dans le procès commencé en 2007 par Gilson Gondim, un chroniqueur du journal Jornal da Paraiba.

Gondim affirmait que la fédération juive Sao Paulo avait déclenché une campagne pour nuire à sa réputation, ce qui avait mis fin à ses tribunes. La fédération avait gagné dans l’instance inférieure et Gondim avait perdu dans ses appels. En juin dernier, un nouvel appel a été rejeté.

« Nous sommes toujours attentifs aux expressions antisémites et prenons les mesures appropriées afin d’éviter la prolifération de ce type de discrimination, » a affirmé à JTA le président de la fédération juive de Sao Paulo, Ricardo Berkiensztat.

« Nous espérons que des cas comme celui-ci permettront d’éviter les attitudes qui peuvent intimider et menacer la communauté juive et de montrer que ceux qui les commettent seront obligés de venir devant un tribunal brésilien pour en répondre. »

En 2006, Gondim avait publié un article dans lequel il avait qualifié Israël d’ «Etat nazi» en référence à des représailles suite à l’enlèvement de deux soldats par le Hezbollah.


 
Victor Grinbaum, responsable de l’influent forum juif en ligne ArtiSion, a estimé que l’affaire Gondim servira de précédent dans des cas similaires à l’avenir.

« Gilson Gondim n’a jamais été un journaliste. Il avait seulement une tribune dans un journal local, d’où il a été congédié après que le scandale avec un contenu discriminatoire ait éclaté », a dit Grinbaum à JTA.

« Il a quitté son poste à l’assemblée de l’Etat de Paraiba après avoir plaidé la folie mentale pour tenter d’échapper aux conséquences d’un procès qu’il a perdu pour antisémitisme. Son site web, plein d’articles diffamatoires, a été fermé par les tribunaux. Le nom de Gondim sera toujours associé à la lutte contre l’antisémitisme déguisé en anti-sionisme ».

Environ 60 000 Juifs vivent à Sao Paulo, soit la moitié de la communauté juive du Brésil.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...