Rechercher

Les juifs d’Ukraine célèbrent la « Fête des lumières » en plein black-out

Sur la place de l'Indépendance, les fidèles sont blottis les uns contre les autres à la recherche de chaleur près de ce que les autorités disent être la plus grande hanoukkia d'Europe

Des membres de la communauté juive se tiennent près d'une hanoukkiah géante lors d'ne cérémonie pour la fête juive de Hanoukka dans la ville ukrainienne d'Odessa, pendant une panne d'électricité, le 18 décembre 2022, lors de l'invasion russe de l'Ukraine. (Crédit : Oleksandr GIMANOV / AFP)
Des membres de la communauté juive se tiennent près d'une hanoukkiah géante lors d'ne cérémonie pour la fête juive de Hanoukka dans la ville ukrainienne d'Odessa, pendant une panne d'électricité, le 18 décembre 2022, lors de l'invasion russe de l'Ukraine. (Crédit : Oleksandr GIMANOV / AFP)

Fatigués par la guerre, les juifs d’Ukraine se sont rassemblés dimanche lors de prières et de veillées à la bougie pour lancer Hanoukka, la « Fête des lumières », jurant de défier les black-out causés par les bombardements russes persistants.

A Kiev, sur la célèbre place de l’Indépendance, également appelée Maïdan, les fidèles se sont blottis les uns contre les autres à la recherche de chaleur près de ce que les autorités disent être la plus grande hanoukkia (un candélabre à neuf branches) de Hanouka en Europe.

La « Fête des lumières », qui chaque année dure huit nuits, commémore la révolte juive des Maccabées contre une force gréco-syrienne en -167, des événements durant lesquels des miracles se sont produits.

Le grand rabbin d’Ukraine et de Kiev, Moshe Reuven Azman, a déclaré à l’AFP que l’histoire derrière la fête hivernale contenait « des leçons précieuses » pour l’Ukraine dans sa résistance aux continuelles attaques russes.

« Nous allumons une petite bougie, mais si vous l’allumez dans la pièce la plus sombre, une petite bougie repoussera beaucoup de noirceur », a-t-il dit. « Je dis au peuple ukrainien que chaque jour, nous sommes la lumière et nous repoussons beaucoup de noirceur ».

Les célébrations de dimanche se sont tenues deux jours après une nouvelle vague de frappes russes qui a laissé plusieurs villes sans électricité, forçant des millions de personnes à vivre sans chauffage ni eau courante par des températures glaciales.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré samedi soir que le courant avait été rétabli pour près de six millions d’Ukrainiens, mais que des « coupures à grande échelle » et des problèmes d’eau et de chauffage persistaient dans de nombreuses régions.

Le maire de Kiev, Vitali Klitschko, a fustigé dimanche les attaques aériennes.

Des soldats ukrainiens se reposent près de leur position à Bakhmut, dans la région de Donetsk, en Ukraine, le 17 décembre 2022. (Crédit : AP/ LIBKOS)

« Miracles » de la hanoukkia

« Il y a deux jours, l’ennemi voulait nous priver de lumière, d’eau, de chauffage », a-t-il lancé, rappelant les remarques du président russe Vladimir Poutine sur le fait que l’Ukraine serait dirigée par des fascistes et des nazis.

« C’est un symbole pour les Russes. Car il serait invraisemblable qu’un régime fasciste installe la plus grande hanoukkia et fête Hanoukka », a-t-il ajouté.

Avant l’invasion russe lancée le 24 février, l’Ukraine était le foyer d’environ 300 000 juifs, dont 50 000 dans la capitale, selon le rabin Azman.

L’an dernier, pour marquer le début de Hanoukka, il avait accueilli des centaines de fidèles dans sa synagogue du centre de Kiev.

Mais cette année, les autorités déconseillent les grands rassemblements par crainte d’attaques de missiles. Le rabbin a donc organisé une cérémonie plus humble, allumant une hanoukkia pendant que huit hommes s’alignaient derrière lui et le rejoignaient dans la prière.

Cérémonie pour la fête juive de Hanoukka à la synagogue chorale de Kharkiv, dans l’est de l’Ukraine, le 18 décembre 2022, pendant l’invasion russe de l’Ukraine. (Crédit : Sergey BOBOK / AFP)

Il a confié à l’AFP avoir passé le début de la journée à distribuer des colis alimentaires et des médicaments, conduisant à travers la ville dans un fourgon chargé de batteries externes et de câbles USB pour dépanner les personnes sans électricité.

Les Russes « nous envoient des missiles balistiques, donc nous allons leur renvoyer des missiles kabbalistiques », a-t-il plaisanté.

Sur la place de l’Indépendance, Volodymir Pankoff, un juif ukrainien venu à la cérémonie d’allumage de la hanoukkia, confie qu’elle lui a donné espoir en la victoire de l’Ukraine.

La hanoukkia « montre des miracles dans le passé et elle montrera aussi des miracles dans le futur. Je suis sûr qu’elle montrera des miracles en Ukraine », dit l’homme de 55 ans, qui s’est porté volontaire pour fabriquer des filets de camouflage militaires.

« Nous sommes volontaires, les gars sont au front, nous prions aussi – et nous espérons que la guerre s’arrêtera aussi tôt que possible », assure-t-il.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.