Les Mémoires de rescapés rwandais présentés au Mémorial de la Shoah
Rechercher

Les Mémoires de rescapés rwandais présentés au Mémorial de la Shoah

Écrire pour se soigner, pour faire le deuil. C'est le pari de plusieurs rescapés du génocide rwandais qui en ont fait un livre : les Cahiers de mémoire, Kigali, 1994

Crânes de victimes du génocide rwandais (Crédit : Fanny Schertzer/Wikimedia commons/ CC BY SA 3.0)
Crânes de victimes du génocide rwandais (Crédit : Fanny Schertzer/Wikimedia commons/ CC BY SA 3.0)

Comme une thérapie, Florence Prud’homme est a l’origine de ce travail de mémoire auprès des rescapés du génocide rwandais (avril-juillet 1994).

« Pendant prés d’un an, rapporte RFI, quinze rescapés du génocide ont travaillé ensemble à écrire leurs mémoires, leur vie avant, pendant et après le génocide. »

« En général, c’est impossible à faire dans un délai très court après un génocide, explique-t-elle. Mais vingt ans, je me suis dit que peut-être qu’on pouvait créer un atelier mémoire. Et effectivement, cela a recueilli l’accord des rescapés. »

Au delà de la thérapie, ces documents pourraient servir de matériel aux historiens : « En écrivant, je ne pensais pas que ce serait un cahier de l’histoire, mais, je pense, peut-être, qu’on peut s’en servir. S’il y a quelqu’un, un Rwandais, qui veut écrire l’histoire du Rwanda, il peut s’en servir », explique Annonciatia Mukamujéma, une rescapée.

Les Cahiers de mémoire, Kigali, 2014 ont été présentés le 4 juin dernier, au Mémorial de la Shoah à Paris.

Ils sont en vente à la librairie de l’institution.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...