Rechercher

Les prix du logement ne cessent d’augmenter en Israël : hausse de 20,3 % en un an

Ce chiffre spectaculaire intervient alors que les autres pressions inflationnistes s'atténuent et que les prix à la consommation augmentent plus lentement

Photo d'illustration : Des appartements en construction dans le quartier de Ramot, à Beer Sheva, au mois d'août 2018. (Crédit : verbaska_studio via iStock by Getty Images)
Photo d'illustration : Des appartements en construction dans le quartier de Ramot, à Beer Sheva, au mois d'août 2018. (Crédit : verbaska_studio via iStock by Getty Images)

Les prix des logements dans tout Israël ont établi de nouveaux records en octobre, avec une augmentation de 20,3 % par rapport à octobre 2021, selon les derniers chiffres publiés jeudi par le Bureau central des statistiques (CBS).

Cela signifie qu’au cours du mois d’octobre, les prix de ventes de maisons neuves et d’occasion ont encore augmenté de 1,2 %.

Cette hausse a été particulièrement ressentie dans les régions du nord et du centre, où elle a atteint 22,5 %.

Les données ont également montré que le nombre de logements qui changent de propriétaire a radicalement diminué, pour atteindre des niveaux jamais vus au cours des 20 dernières années. À Tel Aviv, le volume des ventes immobilières a chuté de 84 % par rapport aux niveaux du mois d’octobre précédent.

La hausse constante des taux d’intérêt au cours des six derniers mois – de 0,1 % à 3,25 % – est destinée à freiner l’inflation immobilière, en augmentant les coûts de l’accession à la propriété et en réduisant le montant des prêts disponibles.

L’inflation pour l’année, en octobre, s’élève à 5,1 % selon la Banque centrale d’Israël, en dehors des limites recommandées de 0,1 % à 3 %. La Banque d’Israël a déjà indiqué qu’elle prévoyait de continuer à augmenter les taux d’intérêt pendant quelques mois encore, jusqu’à ce que l’inflation revienne dans sa fourchette cible.

Certains signes indiquent toutefois que certaines pressions économiques s’atténuent. Le mois de novembre a vu une réduction de 0,2 % de l’indice des matières premières utilisées dans la construction résidentielle, et aucun changement dans l’indice qui s’applique à la construction commerciale et de bureaux. Cela a une incidence directe sur les prix des logements neufs, dont le coût final est calculé en partie en fonction de l’évolution du coût des matériaux.

Toutefois, l’indice des intrants agricoles – qui influence les coûts de production des denrées alimentaires – a augmenté de 0,3 %, et l’indice des prix à la consommation (IPC) global a légèrement augmenté de 0,1 % en novembre, en raison de la hausse des coûts du logement, de l’entretien ménager et de l’alimentation. Il s’agit de la plus faible hausse observée au cours des trois derniers mois.

Les prix des fruits et légumes frais ont baissé de 4,3%, tandis que ceux des chaussures et des meubles ont également diminué, respectivement de 1,5 % et de 0,3 %.

Depuis le début de l’année 2022, l’IPC a augmenté de 5 %.

Les salaires moyens ont également augmenté, le salaire mensuel moyen s’élevant à 12 285 shekels en août, dernier mois pour lequel des données sont actuellement disponibles. Il s’agit d’une augmentation de 4 % par rapport à août 2021, mais elle ne correspond pas à la hausse générale des prix, et en particulier au taux d’augmentation des prix de l’immobilier.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.