Les prochaines conférences de la Maison de la culture juive de Bruxelles
Rechercher

Les prochaines conférences de la Maison de la culture juive de Bruxelles

Au programme de ce mois de juin : des conférences sur Emmanuel Levinas, sur les combattants juifs dans les armées de libération, sur la Kabbale ou encore sur les Juifs des Caraïbes

Illustration. (Crédit : Maison de la Culture Juive de Bruxelles)
Illustration. (Crédit : Maison de la Culture Juive de Bruxelles)

En raison de la crise sanitaire, les évènements, manifestations, conférences et autres à travers le monde ont été annulés. Un certain nombre de ces rencontres ont été remplacées par des rendez-vous en ligne, et notamment ceux de la Maison de la culture juive de Bruxelles.

Au programme de ce mois de juin, l’institution bruxelloise propose notamment de se plonger dans les textes d’Emmanuel Levinas.

Animé par le philosophe Ludovic Robberechts, le séminaire a lieu chaque mercredi sur Zoom, à 9h45. Les prochaines sessions auront lieu les 27 mai, 3, 10, 17 et 24 juin.

Le rabbin Raphaël Benizri propose lui chaque dimanche à 18h45 (heure de Paris/Bruxelles) l’étude des Pirké Avot, les Maximes des Pères.

L’inscription et les liens de chacune de ces conférences hebdomadaires sont accessibles sur la page agenda du site de la Maison de la culture juive.

Le 4 juin, à 17h45, Georges Brandstatter, diplômé de l’Académie des Beaux-Arts d’Anvers, artiste peintre et auteur, s’intéressera aux combattants juifs dans les armées de libération.

« Ces combattants juifs démystifient le mythe du ‘Juif docile’ que la propagande antisémite a répandu ! Certes, pris dans les pièges que les nazis nous ont tendus, 6 000 000 de nos âmes ont disparu », écrit-il. « Pendant ce temps, nombreux sont ceux qui ne se sont pas laissés faire et nombreux sont ceux qui ont combattu sans relâche la peste noire. »

Le 10 juin à 19h45, Liliane Vana, spécialiste en droit hébraïque, talmudiste, philologue, professeure associée à l’IEJ, Université Libre de Bruxelles, se penchera sur la richesse, la pauvreté, la mondialisation de l’économie et le partage des biens à la lumière des lois bibliques et de la halakhah rabbinique.

Edouard Robberechts, maître de conférences en philosophie juive, organisera le 18 juin à 19h45 une conférence sur la Kabbale.

« Née au 12e siècle dans le sud de la France, la Kabbale témoigne d’une richesse impressionnante, au niveau de l’histoire des idées, des pratiques religieuses, de la philosophique et de l’éthique », écrit-il. « La Kabbale a introduit un système de pensée dynamique où l’action humaine devient primordiale pour le destin même des mondes physique et métaphysique. La Kabbale apparaît ainsi comme un humanisme au carrefour du judaïsme et des sagesses de l’Antiquité. »

Dominique Goldberg proposera elle plusieurs conférences : « Les Juifs à la conquête des Caraïbes » (28 mai) ; « Les Juifs célèbres grâce à leur mère juive ! » (11 juin) ; et « Ma sorcière bien-aimée, mais pas à toutes les époques ! » (25 juin).

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...