Les procureurs inculpent 27 personnes dans l’affaire Telegrass
Rechercher

Les procureurs inculpent 27 personnes dans l’affaire Telegrass

L'acte d'inculpation stipule que les gérants du réseau de marijuana étaient sciemment impliqués dans le trafic et qu'ils ont encouragé la vente de drogue auprès de mineurs

Une capture d'écran de Telegrass. (Capture d'écran)
Une capture d'écran de Telegrass. (Capture d'écran)

Les procureurs ont inculpé jeudi 27 personnes soupçonnées d’être impliquées dans un vaste réseau de distribution de cannabis connu sous le nom de Telegrass.

La police avait mis un terme, le mois dernier, aux activités d’un marché virtuel de marijuana nommé Telegrass, qui utilisait l’application de messagerie Telegram. Quarante-deux de ses membres présumés avaient ainsi été arrêtés en Israël, aux Etats-Unis, en Ukraine et en Allemagne, dont son fondateur Amos Dov Silver.

Des procédures judiciaires sont toujours en cours afin de faire extrader Silver, qui a été appréhendé en Ukraine.

Les suspects devront répondre de chefs d’accusation variés, notamment de trafic de drogue, d’encouragement de la délinquance de mineurs, de possession de stupéfiants pour une autre raison que la consommation personnelle, d’obstruction à la justice, de blanchiment d’argent et d’évasion fiscale. Les procureurs ont demandé que 22 des individus inculpés restent derrière les barreaux jusqu’à la fin des procédures judiciaires.

Selon les actes d’inculpation, les responsables du réseau avaient fait en sorte de dissimuler leurs revenus en utilisant des crypto-devises telles que le Bitcoin.

Capture du site web de l’application de messagerie Telegram sur l’écran d’un ordinateur. (AP Photo / Alexander Zemlianichenko)

Tandis que la marijuana reste la drogue la plus vendue sur Telegrass, les procureurs ont noté que d’autres stupéfiants tels que le LSD ou l’ecstasy étaient également commercialisés.

Selon le bureau du procureur de l’Etat, des centaines de millions de shekels auraient circulé sur le réseau au cours des deux dernières années, les suspects assurant la liaison entre plus de 3 000 vendeurs et quelque 200 000 consommateurs. Les accusés auraient empoché une somme s’élevant à approximativement 30 millions de shekels grâce à ces transactions.

La police a interrogé 90 individus au cours d’une enquête qui aura duré une année, dont 50 en tant que suspects. Elle a reçu l’aide des forces de l’ordre aux Etats-Unis, en Allemagne, en Ukraine, en Roumanie, en France et aux Pays-Bas.

La police a déclaré avoir été en mesure d’identifier tous les responsables du réseau à la suite d’une enquête sous couverture de plusieurs mois, grâce à l’infiltration d’un agent qui a travaillé pour le réseau et qui est parvenu à recueillir des preuves, a rapporté la Treizième chaîne.

Au mois de février 2018, la liste complète des quelque 3 500 vendeurs de Telegrass avait été publiée en ligne, incluant leurs noms, leurs données personnelles et des vidéos accablantes.

Ces dernières années, Israël a pris des mesures autorisant l’usage de cannabis médical. Le pays est sur le point d’en devenir un grand exportateur mondial. L’utilisation de cette substance à des fins récréatives reste illégale, bien que les responsables politiques, dont le Premier ministre Benjamin Netanyahu, aient récemment annoncé qu’ils envisageaient d’assouplir la loi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...