Rechercher

Les touristes israéliens invités à voyager léger cet été

Le porte-parole de l'Autorité aéroportuaire d'Israël affirme que le pays est en "excellente position" par rapport au reste du monde malgré des pénuries de personnel à Ben Gurion

Des voyageurs font la queue pour s'enregistrer à l'aéroport Ben Gurion, le 13 juin 2022. (Yossi Aloni/Flash90)
Des voyageurs font la queue pour s'enregistrer à l'aéroport Ben Gurion, le 13 juin 2022. (Yossi Aloni/Flash90)

Après des mois de chaos à l’aéroport international Ben Gurion, l’Autorité aéroportuaire israélienne a recommandé dimanche aux voyageurs de ne pas enregistrer de valise lors des départs en vacances cet été.

Ofer Lapler, porte-parole de l’Autorité aéroportuaire israélienne, a déclaré que l’aéroport devait faire face à un manque de 1 400 employés et a conseillé aux passagers de « faire preuve de patience » au moment de quitter le pays.

Il a conseillé aux passagers de privilégier les valises cabines, qui peuvent être embarquées comme bagage à main, plutôt que de gros bagages qui doivent être enregistrés.

Lapler a également invité davantage de personnes à venir travailler à l’aéroport afin de désengorger celui-ci, affirmant qu’il s’agit d’un « endroit idéal pour travailler ».

Le manque de personnel a donné lieu à des scènes chaotiques en Israël depuis que les restrictions ont été en grande partie levées en mars et qu’une grande partie du monde s’est rouverte aux touristes.

Outre les problèmes à l’aéroport Ben Gurion, les passagers d’El Al ont récemment dû faire face à une série d’annulations en raison de la grève des pilotes qui exigent que leurs salaires reviennent aux niveaux d’avant la pandémie, conformément à un précédent accord conclu en 2017.

Voyageurs à l’aéroport international Ben Gurion, le 14 juin 2022. (Crédit:Avshalom Sassoni/Flash90)

Les passagers arrivant au terminal 1 de Ben Gurion ont été contraints d’attendre dans des files d’attente qui s’étendaient jusqu’aux portes d’entrée, tandis que le terminal 3 a vu le hall des départs bondé comme jamais.

Lapler a déclaré que depuis le mois de mars, Ben Gurion a connu une augmentation de 340 % du nombre de passagers et de vols. Il a ajouté que l’Autorité aéroportuaire israélienne s’est engagée à ne s’occuper que des vols existants et a résisté aux pressions visant à ajouter des vols supplémentaires pendant l’actuelle haute saison, qui se terminera en octobre.

Lapler a fait remarquer qu’il y avait des pénuries de personnel dans les aéroports et les compagnies aériennes dans un certain nombre de pays, et a déclaré qu’Israël était en réalité dans une « excellente position ».

À l’aéroport d’Heathrow à Londres, un dysfonctionnement du système de traitement des bagages vendredi a entraîné une attente de deux heures pour que les passagers puissent récupérer leurs bagages, ce qui a entraîné l’empilement des valises dans l’un des aéroports les plus fréquentés du monde ; certains voyageurs ont été contraints de prendre leurs vols de correspondance sans leurs bagages.

Des valises s’empilent au terminal 2 de l’aéroport d’Heathrow après un dysfonctionnement du système de bagages, le 17 juin 2022. (Crédit: Capture d’écran YouTube)

L’aéroport de Gatwick, le deuxième plus fréquenté de Londres, a été contraint de limiter son activité en août à 850 départs et arrivées par jour, soit 10 % de moins que son pic pré-pandémique.

Le ministère britannique des Transports et l’Autorité de l’aviation civile ont adressé une lettre ouverte aux compagnies aériennes la semaine dernière, leur demandant d’annuler les vols à l’avance plutôt qu’à la dernière minute.

Parallèlement, NBC News a rapporté que 6 500 vols ont été annulés aux États-Unis jeudi et vendredi, et que près de 12 000 vols ont été retardés. Le secrétaire d’État américain aux Transports, Pete Buttigieg, a appelé les responsables de l’industrie du voyage à trouver des solutions pour remédier à ces perturbations, alors que l’on craint des annulations massives pour le week-end du 4 juillet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...