Israël en guerre - Jour 282

Rechercher

Les ventes d’armes battent les records pour la 3e année d’affilée ; 13 Mds de $ en 2023

Le ministère de la Défense déclare que ces exportations massives ont eu lieu alors que l'industrie restait focalisée sur l'effort de guerre israélien ; les systèmes de défense anti-aérienne comptent pour plus d'un tiers des ventes

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le système de défense anti-aérienne Arrow sur une vidéo publiée par le ministère de la Défense, le 13 novembre 2023. (Crédit : ministère de la Défense)
Le système de défense anti-aérienne Arrow sur une vidéo publiée par le ministère de la Défense, le 13 novembre 2023. (Crédit : ministère de la Défense)

Les ventes d’armes israéliennes ont battu de nouveaux records en 2023 pour la troisième année consécutive et elles représentent presque le double de la valeur des exportations par rapport à il y a seulement cinq ans, selon des chiffres qui ont été rendus publics par le ministère de la Défense, dans la journée de lundi.

L’Administration de la coopération en matière de défense internationale – connue sous l’acronyme SIBAT – a expliqué que les exportations, dans le secteur de la Défense, avaient atteint un total de 13 milliards de dollars l’année dernière, contre 12,5 milliards de dollars en 2022, ce qui était déjà un record historique. Entre 2018 et 2019, le chiffre avait oscillé entre 7,5 milliards et 8,5 milliards de dollars.

Le ministère de la Défense a indiqué qu’avec la guerre qui a éclaté le 7 octobre, un « mode d’urgence » avait été activé et que les entreprises du secteur se sont engagées dans l’effort de guerre en fabriquant des armements et des équipements pour Tsahal, vingt-quatre heures sur vingt-quatre et sept jours sur sept, en plus des commandes qui avaient été passées par leurs clients étrangers.

« Malgré la guerre, 2023 marque une nouvelle année record qui a été caractérisée par d’importants accords d’exportation », a fait savoir le ministère de la Défense.

Ce sont les systèmes de défense anti-aérienne qui ont représenté la plus grosse part de ces exportations, à 36 % – contre 19% en 2022. Ce qui s’explique largement par l’accord qui a été conclu entre Israël et l’Allemagne, un accord à hauteur de quatre milliards de dollars, concernant la vente du système anti-missile balistique Arrow 3 à Berlin.

Les exportations de systèmes radar et électroniques ont représenté11 % du total des ventes, comme cela a également été le cas des lanceurs.

Ce graphique diffusé par le ministère de la Défense, le 17 juin 2024, montre les exportations d’armes au cours des dernières années. (Ministère de la Défense)

Si les systèmes de cyber-renseignement israéliens sont connus, ils n’ont représenté que 4 % de l’ensemble des ventes en 2023. Les responsables n’ont pas précisé quels pays les avaient acquis. Les ventes, par Israël, de ces technologies ont fortement attiré l’attention, ces dernières années, dans la mesure où elles ont été accusées d’être utilisées par certaines nations pour s’en prendre aux dissidents ou aux journalistes.

Les drones et autres types d’aéronefs non habités (UAV), les produits de l’aéronautique, les systèmes d’observation, les systèmes de communication, les véhicules, les systèmes maritimes, les munitions et les services ont constitué une grande partie du reste de ces ventes.

C’est la région Asie-Pacifique qui a été le premier acquéreur des produits du secteur de la Défense israélien et elle a été à l’origine de 48 % du total des exportations. Elle a été suivie par l’Europe, avec 38 %.

Sont venus ensuite l’Amérique du nord (9 %), l’Amérique latine (3 %) et l’Afrique (1 %).

Les Émirats arabes unis, Bahreïn et le Maroc, qui avaient normalisé leurs relations avec l’État juif dans le cadre des Accords d’Abraham, qui avaient été négociés par les États-Unis, en 2020, n’ont représenté que 3% de ces ventes d’armement – contre 24% en 2022.

« Même au cours d’une année où l’État d’Israël se bat sur sept fronts différents, les exportations de l’État d’Israël dans le secteur de la Défense ont réussi à battre de nouveaux records. Ce fait est un certificat d’excellence, avant tout, qui est décerné à notre industrie de la Défense et aux esprits talentueux et créatifs qui y exercent et qui l’amènent à l’apogée de l’innovation révolutionnaire », a commenté le ministre de la Défense Yoav Gallant, des propos relayés par le ministère.

« Les chiffres de cette année nous montrent qu’alors même que notre industrie de la Défense est engagée… dans l’effort de guerre, elle continue à signer un nombre toujours plus grand d’accords d’exportation, favorisant la concrétisation des efforts livrés par le ministère de la Défense en faveur de l’augmentation des exportations en plus de l’ouverture de nouveaux marchés », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.