L’IAI vend des radars de Dômes de Fer pour 2 milliards de dollars – média
Rechercher

L’IAI vend des radars de Dômes de Fer pour 2 milliards de dollars – média

Un système capable de détecter des missiles, des drones et des avions ont été vendus au Canada, à l’Inde et à 7 autres pays, selon un responsable d'Israel Aerospace Industries

Une des batteries du Dôme de fer (Crédit : Flash 90)
Une des batteries du Dôme de fer (Crédit : Flash 90)

Une grande compagnie de sécurité israélienne qui fabrique les radars pour le système d’interception de missiles Dôme de fer a vendu 100 unités du radar à neuf pays pour un total d’environ 2 milliards de dollars, a indiqué un responsable de la compagnie.

Israel Aerospace Industries (IAI) a vendu son radar multi-missions à des pays tels qu’Israël, le Canada et l’Inde, a déclaré Eyal Shapira, le directeur de la surveillance aérienne et la prévention des roquettes, de l’artillerie et du mortier (C-RAM) chez ELTA Systems d’IAI, selon le site d’information Calcalist.

D’autres unités du radar seront prochainement achetées par la République tchèque, a annoncé mercredi Shapira.

Le radar est utilisé par les systèmes de défense aérienne israéliens Dôme de Fer et Fronde de David. Shapira a déclaré que le système est capable de détecter des drones et des avions en plus des missiles.

Plus tôt ce mois-ci, un drone iranien est entré dans l’espace aérien israélien près de la frontière jordanienne, avant d’être abattu par un hélicoptère d’attaque israélien. En réponse à l’incursion de drones, les avions israéliens ont attaqué le centre de commandement mobile à partir duquel il a été opéré, a déclaré l’armée au moment de l’incident.

Le système Dôme de Fer est le niveau le plus bas de la défense aérienne multicouche d’Israël, capable d’intercepter des missiles de courte portée. La Fronde David est prévue pour engager des missiles avec une portée de 70 à 250 kilomètres. La troisième couche est le système Arrow-2 et Arrow-3, destinées à engager des missiles de longue portée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...