Rechercher

Liberman met en garde le rabbin Lau au sujet de la réforme sur les conversions

Le ministre des Finances a envoyé une lettre au grand rabbin ashkénaze au sujet de la réforme sur les conversions, lui rappelant son devoir de réserve

Le ministre des Finances Avigdor Liberman s'exprime lors d'une conférence de presse, présentant une nouvelle réforme sur le logement, dans les bureaux du ministère des Finances à Jérusalem, le 31 octobre 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le ministre des Finances Avigdor Liberman s'exprime lors d'une conférence de presse, présentant une nouvelle réforme sur le logement, dans les bureaux du ministère des Finances à Jérusalem, le 31 octobre 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le ministre des Finances Avigdor Liberman a envoyé mercredi une lettre au grand rabbin ashkénaze David Lau le mettant en garde alors que les désaccords sur un projet gouvernemental visant à réformer le processus de conversion au judaïsme ont atteint leur paroxysme.

Lau a en effet informé le Premier ministre Naftali Bennett qu’il n’approuverait aucune future conversion au judaïsme tant que le gouvernement chercherait à faciliter le processus et à diminuer la marge du grand rabbinat à ce sujet.

Dans une lettre, Liberman a indiqué à Lau que celui-ci était un fonctionnaire public qui se devait d’exercer ses fonctions publiques conformément à la loi.

« Le responsable du processus de conversion n’est pas élu par la population, mais par un haut fonctionnaire de la fonction civile et publique, et la décision de prolonger ou de mettre fin à son mandat se trouve entre les mains des autorités étatiques compétentes », a écrit Liberman, jugeant que la déclaration précédente de Lau représentait « une menace implicite, sans parler du chantage » qu’elle diffusait.

Le grand-rabbin ashkénaze d’Israël David Lau assistant à une conférence en mémoire du rabbin yéménite disparu Yihya Yitzhak Halevi à Petah Tikva le 15 juin 2016 (Crédit : Yaakov Cohen / Flash90)

Face à Lau qui menace de geler toutes les conversions, Liberman a affirmé qu’un tel comportement « n’était pas approprié pour un grand rabbin, et pourrait conduire à des poursuites afin de mettre fin à son mandat ».

La députée Yulia Malinovsky (Yisrael Beytenu) a pour sa part dit avoir fait appel au ministre des Affaires religieuses Matan Kahana pour évincer le grand rabbin ashkénaze.

« Il est fonctionnaire et ses menaces sur la question de la conversion sont inacceptables », a déclaré mercredi Malinovsky à la radio de l’armée.

La députée est la présidente du Comité de la Knesset sur les projets spéciaux d’infrastructure nationale et les services religieux juifs.

Yulia Malinovsky, membre de la Knesset, lors d’une réunion conjointe de la commission de l’économie et des affaires sociales qui s’est tenue à la Knesset, le 11 décembre 2017 pour discuter des budgets destinés aux personnes âgées. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...