L’Irlande demande à ses compagnies de ne plus survoler le Sinaï
Rechercher

L’Irlande demande à ses compagnies de ne plus survoler le Sinaï

"Nous avons pris cette mesure de précaution après les informations données par le Royaume-Uni plus tôt aujourd'hui", a déclaré l'IAA

Mont Sinai (Crédit : Wikimedia commons)
Mont Sinai (Crédit : Wikimedia commons)

L’autorité d’aviation irlandaise (IAA) a demandé mercredi soir à ses compagnies aériennes de ne plus survoler le Sinaï, alors que le gouvernement britannique a fait état de nouvelles informations laissant craindre qu’une bombe n’ait causé le crash samedi de l’avion russe.

« L’autorité de l’aviation irlandaise demande aux compagnies aériennes irlandaises de suspendre ses vols vers et en provenance de l’aéroport de Charm el-Cheikh et de ne plus survoler le Sinaï égyptien jusqu’à nouvel ordre », a annoncé l’IAA.

« Nous avons pris cette mesure de précaution après les informations données par le Royaume-Uni plus tôt aujourd’hui », a ajouté l’autorité dans un communiqué.

Londres a annoncé avoir « de nouvelles informations » accréditant la thèse selon laquelle une bombe serait responsable du crash de l’avion russe qui a fait 224 morts.

En conséquence, le gouvernement britannique a suspendu les vols depuis Charm el-Cheikh vers le Royaume-Uni, le temps pour les experts britanniques envoyés sur place « d’analyser le dispositif de sécurité en place à l’aéroport et de vérifier si des mesures supplémentaires sont nécessaires ».

La branche égyptienne de l’Etat islamique, « Province du Sinaï », a réaffirmé mercredi être à l’origine de la catastrophe, cinq jours après sa revendication d’avoir « fait tomber » l’avion. Mais le groupe djihadiste a ajouté que ce n’était pas à lui d’en faire la preuve et qu’il en livrerait la démonstration quand il le voudra.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...