Litzman veut-il faire fermer les bars à cause d’un incident dans une yeshiva ?
Rechercher

Litzman veut-il faire fermer les bars à cause d’un incident dans une yeshiva ?

Les candidats à la mairie ont rejeté la demande du député de faire fermer les bars du marché Mahane Yehuda à Jérusalem ; les médias suggèrent une motivation personnelle

Des Israéliens font la fête dans un bar du marché Mahane Yehuda à Jérusalem, le 8 mai 2018 (Crédit : Liba Farkash/Flash90)
Des Israéliens font la fête dans un bar du marché Mahane Yehuda à Jérusalem, le 8 mai 2018 (Crédit : Liba Farkash/Flash90)

Une demande du responsable du parti Yahadout HaTorah, Yaakov Litzman, que les candidats à la mairie de Jérusalem mette un terme aux activités nocturnes du marché Mahane Yehuda s’ils désirent obtenir le soutien de sa secte hassidique Gur, pourrait avoir été motivée par un incident récent au cours duquel deux femmes ivres sont entrées dans une yeshiva, a suggéré la chaîne Hadashot dimanche, et ne pas être simplement due au désir de maintenir l’ordre et la loi, comme l’avait clamé le politicien.

Hadashot a fait savoir dimanche que les deux femmes en état d’ébriété étaient accidentellement entrées à Sefas Emes, une yeshiva adjacente au marché Mahane Yehuda et liée au mouvement hassidique auquel Litzman est affilié. La yeshiva accueille également les tombeaux de deux anciens dirigeants du mouvement.

Hadashot a suggéré que cet incident pourrait être à l’origine de la réclamation de Litzman, notant que d’autres députés ultra-orthodoxes – comme Aryeh Deri, du Shas, et Moshe Gafni, de YaHadout HaTorah, n’avaient pas fait écho à cet appel.

Dans un entretien accordé à Hadashot, Litzman a insisté sur le fait que sa seule motivation était de conserver l’ordre et la loi dans la ville. Il a expliqué qu’il s’était rendu sur le marché avec la police et qu’il avait constaté l’usage de stupéfiants là-bas, ainsi que des nuisances sonores intolérables pour les voisins.

La tombe de l’ancien dirigeant de la secte hassidique gur, le rabbin Pinchas Menachem Alter à Jérusalem. (Crédit : CC BY-SA Ranbar, WIkimedia Commons)

Litzman a dit à Hadashot que les habitants religieux comme non-religieux du quartier lui avaient demandé de faire fermer le marché la nuit en raison du bruit.

Il a noté que cela faisait un an et demi qu’il faisait cette demande, affirmant qu’aucun événement récent ne l’a mené à la formuler soudainement.

Il a ajouté que si les gens voulaient connaître une vie nocturne tapageuse, ils devaient sortir de la capitale.

Les deux principaux candidats à la mairie de Jérusalem ont rejeté cette réclamation.

Coalition chairman Zeev Elkin (photo credit: Uri Lenz/Flash90)
Zeev Elkin, ministre des Affaires de Jérusalem (Likud), à la Knesset. (Crédit : Uri Lenz/Flash90)

Le ministre des Affaires et du patrimoine de Jérusalem, Zeev Elkin, qui a annoncé jeudi sa candidature et qui est considéré comme proche des politiciens ultra-orthodoxes a estimé qu’il « n’y a aucune raison de faire fermer Mahane Yehuda ».

Le maire-adjoint Moshe Lion, candidat indépendant, a déclaré que « le statu-quo prévaudra ».

Le mouvement hassidique Gur est le plus important en Israël et il est centré autour de Jérusalem. Son large bloc de membres a tendance a voter conformément aux instructions de son leader rabbinique, qui prendrait des conseils auprès de Litzman, pour déterminer quel sera le candidat qui servira le mieux les intérêts du groupe.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...