Israël en guerre - Jour 260

Rechercher

Tsahal découvre un tunnel de 2 km du Hamas adjacent au poste-frontière égyptien de Rafah

Sullivan : Israël confirme soutenir la proposition d’accord pour les otages ; Haniyeh : Le Hamas répondra « sérieusement et positivement » à l’accord basé sur un cessez-le-feu total et permanent

Un tunnel du Hamas à Rafah, dans le sud de Gaza, sur une capture d’écran d'une vidéo publiée le 5 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Un tunnel du Hamas à Rafah, dans le sud de Gaza, sur une capture d’écran d'une vidéo publiée le 5 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Ben Gvir et Smotrich appellent à étendre la guerre de Gaza et à envahir le sud-Liban

Le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, et le ministre des Finances, Bezalel Smotrich, ont appelé à étendre la guerre contre le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza et à envahir le sud du Liban lors des discours prononcés au mur Occidental à l’occasion de Yom Yeroushalayim – le Jour de Jérusalem.

Menant la foule dans un chant de « victoire », Ben Gvir a déclaré qu’Israël ne gagnerait qu’après avoir « pénétré dans tout Gaza et s’être battu jusqu’à la victoire ».

« Et pour la victoire, nous devons aller dans le nord, combattre le [groupe terroriste chiite libanais du] Hezbollah et le détruire », a-t-il crié, sous les acclamations d’une foule majoritairement nationaliste et religieuse. « Nous voulons la victoire ! »

S’adressant directement au Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant son discours, Smotrich l’a appelé à « donner l’ordre » et à « entrer en guerre contre le Hezbollah ».

« Laissez nos guerriers héroïques gagner, rétablissez notre honneur national, notre fierté nationale et notre sécurité et permettez aux habitants héroïques de rentrer chez eux en toute sécurité » pour reconstruire, a-t-il dit. « Le peuple d’Israël est derrière vous ! »

La jetée de Gaza devrait être ré-ancrée d’ici la fin de la semaine, le coût prévu est ramené à 230 M$ – Pentagone

Cette image satellite de Planet Labs PBC montre la jetée installée par l'armée américaine au large de la bande de Gaza, le 16 mai 2024. (Crédit : Planet Labs PBC via AP)
Cette image satellite de Planet Labs PBC montre la jetée installée par l'armée américaine au large de la bande de Gaza, le 16 mai 2024. (Crédit : Planet Labs PBC via AP)

L’évaluation actualisée du Département de la Défense américain concernant la jetée temporaire américaine au large de Gaza a abaissé le coût prévu du projet de 320 millions de dollars à 230 millions de dollars, a indiqué la porte-parole du Pentagone, Sabrina Singh.

« Bien que les évaluations soient en cours, cette estimation inclut certains des coûts associés aux réparations et à la reconstruction de la jetée », a déclaré Singh lors d’un point de presse.

La porte-parole du Pentagone a indiqué que les États-Unis prévoyaient de ré-ancrer la jetée sur la côte de Gaza d’ici la fin de la semaine.

La jetée avait été endommagée et avait cessé ses activités le mois dernier, moins de deux semaines après sa mise en service, en raison de conditions météorologiques extrêmes.

Sept victimes de l’attaque d’un drone du Hezbollah à Hurfeish soignées à l’hôpital de Galilée

Des personnes blessées lors de l'attaque d'un drone chargé d'explosifs lancée par le Hezbollah contre la ville de Hurfeish, dans le nord d'Israël, soignées au centre médical Galilee à Nahariya, le 5 juin 2024. (Crédit : Roni Albert)
Des personnes blessées lors de l'attaque d'un drone chargé d'explosifs lancée par le Hezbollah contre la ville de Hurfeish, dans le nord d'Israël, soignées au centre médical Galilee à Nahariya, le 5 juin 2024. (Crédit : Roni Albert)

Sept victimes de l’attaque d’un drone chargé d’explosifs lancé par le Hezbollah contre la ville de Hurfeish, dans le nord du pays, sont soignées au centre médical Galilee à Nahariya.

Trois se trouvent dans un état modéré, dont un a été opéré. Les quatre autres victimes sont légèrement blessées.

Toutes les victimes souffrent de blessures causées par des éclats d’obus.

Tsahal affirme que des avions de combat ont frappé une série de cibles du Hezbollah au sud du Liban

Des avions de combat israéliens ont frappé aujourd’hui une série de cibles du Hezbollah dans le sud du Liban, a indiqué l’armée.

L’armée israélienne affirme que les cibles comprenaient des infrastructures du Hezbollah à Naqoura et Matmoura, des bâtiments utilisés par le groupe terroriste à Ayta ash-Shab et un poste d’observation à Khiam.

Les troupes ont également bombardé un certain nombre de zones du sud du Liban avec de l’artillerie pour « éliminer les menaces », a ajouté l’armée israélienne.

Les États-Unis affirment qu’un garde local a été grièvement blessé jeudi dans une fusillade à l’ambassade américaine au Liban

Un garde local a été grièvement blessé lors d’une fusillade à l’ambassade américaine au Liban plus tôt dans la journée, a déclaré le porte-parole du Département d’État, Matthew Miller.

Le tireur a été arrêté après l’incident et l’ambassade américaine reste en contact avec les autorités libanaises alors qu’elles enquêtent sur l’incident, a déclaré Miller, ajoutant que la mission à Beyrouth avait été fermée pour le reste de la journée.

« L’individu qui a été arrêté portait ce qui semblait être l’insigne de l’État islamique, mais nous menons une enquête approfondie avec les autorités libanaises sur ses véritables motivations », a ajouté Miller.

Des manifestants pro-palestiniens arrêtés après s’être barricadés dans le bureau du président de Stanford

Des manifestants pro-palestiniens et anti-Israël ont été arrêtés après avoir occupé un bâtiment abritant les bureaux du président et du doyen de l’université de Stanford (Californie), a indiqué l’université.

Environ dix étudiants se sont barricadés dans le bâtiment tandis qu’une cinquantaine d’autres se tenus la main à l’extérieur, a rapporté le Stanford Daily.

Tsahal confirme l’attaque du Hezbollah sur Hurfeish et enquête sur les raisons pour lesquelles aucune sirène n’a retenti

L’armée israélienne a confirmé l’attaque sur Hurfeish, déclarant que plusieurs « projectiles » lancés depuis le Liban avaient frappé la zone.

Tsahal a indiqué qu’elle enquêtait sur les raisons pour lesquelles les sirènes n’avaient pas retenti lors de l’attaque.

Selon les premières évaluations, au moins un drone chargé d’explosifs a frappé la zone, blessant onze personnes, dont une grièvement.

Hurfeish est situé à plusieurs kilomètres de la frontière libanaise.

Le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah a revendiqué cette attaque, en déclarant avoir lancé plusieurs drones chargés d’explosifs contre une position militaire située dans la région.

Le groupe terroriste a affirmé que l’attaque était une réponse aux récentes frappes meurtrières de Tsahal dans le sud du Liban, notamment une attaque la veille à Naqoura qui a causé la mort d’un agent du Hezbollah.

Tsahal découvre un tunnel de 2 km du Hamas adjacent au poste-frontière égyptien de Rafah

Un tunnel du Hamas à Rafah, dans le sud de Gaza, sur une capture d’écran d'une vidéo publiée le 5 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Un tunnel du Hamas à Rafah, dans le sud de Gaza, sur une capture d’écran d'une vidéo publiée le 5 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne a découvert un tunnel « important » du Hamas dans le sud de la bande de Gaza, à Rafah, à proximité du poste-frontière avec l’Egypte, utilisé par le groupe terroriste palestinien pour faire entrer clandestinement des armes dans la bande de Gaza.

Selon Tsahal, les soldats ont localisé plusieurs tunnels dans la zone, qui ont conduit à une voie souterraine de 2 kilomètres de long, avec plusieurs chemins d’accès.

À l’intérieur du tunnel, les troupes ont découvert plusieurs armes, des explosifs et une grande quantité de matériel de renseignement, a indiqué l’armée. Certaines parties du tunnel étaient bloquées par des portes anti-explosion.

Le Corps du génie militaire a ensuite démoli le tunnel.

Le long du corridor dit de « Philadelphi », adjacent à la ville de Rafah, Tsahal a localisé jusqu’à présent une vingtaine de tunnels qui traversent en Égypte. 82 ouvertures menant aux tunnels ont été localisées dans la zone du corridor.

Le groupe terroriste palestinien du Hamas est connu pour utiliser ces tunnels afin d’introduire clandestinement des armes dans la bande de Gaza, malgré les tentatives de l’Egypte pour les contrecarrer au cours de la dernière décennie. La semaine dernière, une source « de haut niveau » s’adressant aux médias d’État égyptiens a nié l’existence de tels tunnels.

Le Hamas achève une réunion avec le Premier ministre qatari et le chef des services de renseignement égyptiens à Doha

Une délégation du groupe terroriste palestinien du Hamas a achevé une réunion avec le Premier ministre qatari Mohammed ben Abdulrahman al-Thani et le chef des renseignements égyptiens Abbas Kamel à Doha, au cours de laquelle ils ont discuté de la dernière proposition d’accord sur les otages israéliens, a déclaré au Times of Israel un fonctionnaire au fait de la question.

Al-Thani et Kamel ont rencontré auparavant le chef de la CIA, William Burns, qui se trouve également à Doha pour faire avancer l’accord de cessez-le-feu.

Haniyeh : Le Hamas répondra « sérieusement et positivement » à l’accord basé sur un cessez-le-feu total et permanent

Le chef du Hamas, Ismaïl Haniyeh, a déclaré que le groupe terroriste palestinien réagirait « sérieusement et positivement » à tout accord de cessez-le-feu basé sur l’arrêt total de la guerre, le retrait complet d’Israël de la bande de Gaza et la libération des prisonniers palestiniens incarcérés pour atteinte à la sécurité en Israël en échange des otages qu’il détient.

Le groupe terroriste palestinien du Hamas n’a pas encore répondu officiellement à la proposition israélienne de libération des otages et d’accord de cessez-le-feu, qui a été présentée par le président américain Joe Biden à la fin de la semaine dernière.

MDA : 11 blessées, dont un dans un état critique, dans l’attaque de drone à Hurfeish

Le directeur-général du service de secours du Magen David Adom (MDA), Eli Bin, a déclaré à la Douzième chaîne que onze personnes ont été blessées dans une attaque ce mercredi en fin d’après-midi à Hurfeish, dont une se trouve dans un état critique.

Trois personnes sont dans un état modéré et les autres sont légèrement blessées, a ajoute Bin.

L’armée israélienne n’a pas encore commenté ce qui semblerait être une attaque de drone muni d’explosifs.

Le Conseil de l’AIEA adopte une résolution contre l’Iran en raison de son manque de coopération

Le Conseil des gouverneurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), composé de 35 pays, a adopté mercredi une résolution appelant l’Iran à renforcer sa coopération avec l’agence onusienne et à revenir sur sa récente exclusion des principaux inspecteurs, ont indiqué des diplomates présents à la réunion à huis clos.

La résolution, proposée par la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne et à laquelle les États-Unis s’étaient initialement opposés, craignant que l’Iran ne réagisse comme il l’avait fait lors de précédentes résolutions en intensifiant ses activités nucléaires, a été adoptée avec vingt pays en faveur, deux contre et douze abstentions, selon les diplomates.

Sullivan : Israël confirme soutenir la proposition d’accord pour les otages

Israël a de nouveau confirmé à de multiples reprises – et pas plus tard qu’aujourd’hui – son attachement à la proposition d’accord qu’il a faite la semaine dernière et qui conduirait à un cessez-le-feu permanent avec le groupe terroriste palestinien du Hamas, a déclaré le conseiller américain à la sécurité nationale, Jake Sullivan.

Sullivan a reconnu que certaines voix au sein du gouvernement israélien s’étaient élevées contre cette proposition.

« Israël est une démocratie bruyante, il y a donc beaucoup de discussions et de bavardages, mais le gouvernement israélien a confirmé à maintes reprises – pas plus tard qu’aujourd’hui – que cette proposition était toujours sur la table et qu’il appartenait maintenant au Hamas de l’accepter. Le monde entier devrait appeler le Hamas à l’accepter », a souligné Sullivan lors d’une interview accordée depuis Paris à l’émission « The Today Show » de la chaîne NBC.

Tsahal a le « contrôle opérationnel » de nouvelles zones dans le centre de Gaza après le lancement de l’opération la veille

Un lanceur de mortier localisé par les troupes de l’armée israélienne, à Buriej, dans le centre de Gaza, le 4 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Un lanceur de mortier localisé par les troupes de l’armée israélienne, à Buriej, dans le centre de Gaza, le 4 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne a déclaré avoir établi un « contrôle opérationnel » sur les zones de Bureij et de Deir al-Balah dans le centre de la bande de Gaza, après avoir lancé une nouvelle opération dans la zone la veille.

Les troupes de la 7e brigade du Corps blindé mécanisé et de la brigade du Corps d’infanterie Kfir ont tué plusieurs terroristes armés lors de batailles et en faisant appel à des frappes aériennes, et ont également localisé des tunnels, a déclaré Tsahal.

Quelques heures après le début de l’opération, l’armée a déclaré que les soldats avaient localisé un lanceur de mortier caché dans une petite structure portant le logo de l’Office controversé de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine au Proche-Orient (UNRWA).

Les négociations avec le Hamas ne se feront « que sous le feu », promet Gallant

Le ministre de la Défense Yoav Gallant (à droite) montant à bord d'un avion de chasse biplace F-15, sur la base aérienne de Tel Nof, dans le centre d'Israël, le 5 juin 2024. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant (à droite) montant à bord d'un avion de chasse biplace F-15, sur la base aérienne de Tel Nof, dans le centre d'Israël, le 5 juin 2024. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)

Le ministre de la Défense Yoav Gallant a promis, après avoir survolé la bande de Gaza et la frontière nord à bord d’un avion de chasse, que les négociations sur les otages avec le groupe terroriste palestinien du Hamas ne se dérouleraient « que sous le feu ».

« Les frappes et les panaches de fumée des attaques de Tsahal sont clairement visibles à l’œil nu, tant dans la bande de Gaza que dans le nord », a déclaré Gallant après avoir été emmené par le 133e escadron de l’armée de l’air israélienne au-dessus de Gaza et de la frontière libanaise à bord d’un avion F-15.

« Nous sommes dans un processus où nous allons continuer à user l’ennemi. Toute négociation avec l’organisation terroriste du Hamas ne se fera que sous le feu », a-t-il ajouté.

Le ministère de la Santé du Hamas annonce un bilan de plus de 36 580 morts à Gaza

Au moins 35 586 Palestiniens auraient été tués et 83 074 auraient été blessés dans la bande de Gaza depuis le 7 octobre, selon le ministère de la Santé de la bande de Gaza, dirigé par le groupe terroriste palestinien du Hamas.

Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza. Seuls quelque 24 000 décès ont été identifiés dans les hôpitaux.

Israël dit avoir éliminé 15 000 terroristes palestiniens dans la bande de Gaza, en plus d’un millier de terroristes qui ont pris d’assaut Israël le 7 octobre.

294 soldats israéliens ont été tués dans la bande de Gaza depuis le 27 octobre, début de l’incursion terrestre lancée en représailles à l’assaut barbare et sadique du Hamas sur le sud d’Israël le 7 octobre.

« Mort aux Arabes » : Des heurts dans la Vieille Ville avant la Marche des Drapeaux

Des activistes réconfortant un homme alors que de violents affrontements entre des jeunes religieux nationaux et des Arabes éclatent, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 5 juin 2024. (Crédit : Sam Sokol/The Times of Israel)
Des activistes réconfortant un homme alors que de violents affrontements entre des jeunes religieux nationaux et des Arabes éclatent, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 5 juin 2024. (Crédit : Sam Sokol/The Times of Israel)

De violents affrontements éclatent dans le quartier arabe de la Vieille Ville de Jérusalem, juste à l’intérieur de la Porte de Damas, en amont de la Marche des Drapeaux de Yom Yeroushalayim – le Jour de Jérusalem – qui doit débuter cet après-midi.

Des jeunes religieux nationalistes lancent des pierres et attaquent des résidents arabes. Une odeur de gaz flotte dans l’air alors que la police tente de séparer les deux camps.

Les jeunes nationalistes attaquent les journalistes pour les empêcher de filmer, tandis qu’un policier bouscule un photo-journaliste arabe, qui est légèrement blessé au front.

Un manifestant tente de faire tomber le téléphone d’un journaliste du Times of Israel qui filme les heurts.

Des manifestants scandent « Mort aux Arabes ».

Otzma Yehudit suspend son soutien à la coalition

Le leader du parti Otzma Yehudit, le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir, dirigeant une réunion de sa faction, à la Knesset, à Jérusalem, le 3 juin 2024. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)
Le leader du parti Otzma Yehudit, le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir, dirigeant une réunion de sa faction, à la Knesset, à Jérusalem, le 3 juin 2024. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)

Le ministre d’extrême droite de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, annonce que son parti, Otzma Yehudit, ne votera pas avec la coalition à la Knesset tant que le Premier ministre Benjamin Netanyahu n’aura pas révélé les détails de la dernière proposition israélienne de cessez-le-feu et d’accord pour la libération des otages.

« Tant que le Premier ministre continuera à dissimuler les détails de l’accord, Otzma Yehudit perturbera sa coalition », a écrit Ben Gvir sur X.

Ben Gvir et d’autres législateurs d’extrême droite ont affirmé qu’ils n’accepteraient pas un accord avec le groupe terroriste palestinien du Hamas qui mettrait fin à la guerre en échange de la libération des otages.

Le président américain Joe Biden a présenté un certain nombre d’éléments clés de l’offre israélienne lors d’un discours à fort enjeu vendredi dernier, ce qui a provoqué une onde de choc à Jérusalem où les partenaires d’extrême droite de la coalition de Netanyahu ont menacé de faire tomber le gouvernement si le Premier ministre avançait cette proposition.

L’accord prévoit la libération, au cours d’une première phase de six semaines, des derniers otages vivants (femmes, personnes âgées et malades) enlevés lors de l’assaut sadique du 7 octobre mené par le groupe terroriste palestinien du Hamas. La deuxième phase de l’accord prévoit la fin définitive de la guerre. Biden a déclaré que le Hamas ne resterait pas au pouvoir à Gaza, mais il n’a pas fourni de détails sur la manière dont cela se ferait.

Au cours de la première phase, Israël et le Hamas mèneront également des pourparlers sur les conditions du cessez-le-feu permanent et sur la libération des otages encore en vie au cours de la deuxième phase. La troisième phase verra la libération des corps des otages et le lancement d’un plan de reconstruction de Gaza soutenu par la communauté internationale.

Le ministère de la Diaspora a financé de faux comptes de réseaux sociaux pour diffuser du contenu pro-Israël – NYT

Le logo Facebook visible sur un téléphone portable, à Boston, le 14 octobre 2022. (Crédit : Michael Dwyer/AP)
Le logo Facebook visible sur un téléphone portable, à Boston, le 14 octobre 2022. (Crédit : Michael Dwyer/AP)

Le ministère des Affaires de la Diaspora a payé l’année dernière pour une campagne utilisant de faux comptes de réseaux sociaux pour cibler les législateurs américains et le public américain avec des messages pro-Israël, rapporte le New York Times, citant quatre membres actuels et anciens du ministère, ainsi que des documents sur les activités.

La campagne a été lancée afin d’obtenir le soutien du public pour la guerre en cours contre le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza. Elle a été signalée pour la première fois par le groupe israélien de veille des médias FakeReporter en mars, mais l’article du New York Times établit un lien direct entre cette initiative et le gouvernement.

La société de marketing Stoic de Tel Aviv a été payée 2 millions de dollars par le ministère pour mener à bien cette opération qui, à son apogée, a utilisé des centaines de comptes se faisant passer pour des Américains pour publier des messages ciblant les représentants noirs et démocrates et appelant à continuer d’approuver l’aide militaire à Israël, selon l’article.

Le chatbot d’IA ChatGPT a été utilisé pour créer des messages, qui incluaient trois faux sites d’information en anglais avec des articles pro-Israël, selon l’article.

La société de réseaux sociaux Meta, qui possède Facebook et Instagram, a « perturbé l’opération » depuis la semaine dernière, rapporte le New York Times.

L’augmentation du nombre de réservistes pas liée aux affrontements dans le nord – Tsahal

La décision du gouvernement israélien d’augmenter le nombre de réservistes que l’armée israélienne est autorisée à appeler en cas de besoin – de 300 000 à 350 000 – n’a rien à voir avec les tensions dans le nord d’Israël, d’après l’armée.

Tsahal indique que la raison de l’augmentation du plafond est plutôt liée au fait que l’opération à Rafah, dans le sud de Gaza, a nécessité plus de personnel qu’initialement prévu.

Au cours de la guerre dans la bande de Gaza, l’armée israélienne a appelé un total de 287 000 réservistes, bien que nombre d’entre eux aient déjà été libérés de leurs obligations pour l’instant. Il s’agit de l’appel de réservistes le plus important de l’histoire d’Israël.

Une « cible aérienne suspecte » abattue au-dessus de Metula – Tsahal

Une « cible aérienne suspecte » qui a pénétré dans l’espace aérien israélien depuis le Liban, considérée comme un drone, a été interceptée par les systèmes de défenses aériennes au-dessus de Metula ce matin, selon l’armée.

Un autre intercepteur a été lancé sur une deuxième cible peu de temps après, ajoute Tsahal.

Il n’y a eu ni dégâts ni blessés dans les deux cas.

Le gouvernement relève le nombre de réservistes que Tsahal peut recruter à 350 000

Illustration : Un réserviste de l'armée israélienne préparant l'équipement avant un exercice, sur une photo diffusée le 24 avril 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Illustration : Un réserviste de l'armée israélienne préparant l'équipement avant un exercice, sur une photo diffusée le 24 avril 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Le gouvernement augmente le nombre de réservistes que l’armée israélienne peut mobiliser en cas de besoin, le faisant passer de 300 000 à 350 000.

Selon une copie de la décision publiée par Shahar Glick de la radio de l’armée, la décision restera en vigueur jusqu’au 1er août.

Dans une déclaration faite ce matin à la frontière libanaise, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a averti qu’Israël était « prêt à une action extrêmement puissante dans le nord ». La veille, le chef d’état-major de Tsahal, le général Herzi Halevi, a déclaré qu’Israël était sur le point de prendre une décision concernant les attaques quotidiennes du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah contre le nord d’Israël dans le cadre de la guerre de Gaza.

De grands incendies ont éclaté dans le nord d’Israël en début de semaine, dont certains ont été déclenchés par des attaques de roquettes et de drones du Hezbollah, ce qui a incité certains membres de la coalition à réclamer une action militaire et à craindre qu’Israël ne se retrouve bientôt engagé dans des opérations terrestres sur deux fronts.

Au cours de la guerre dans la bande de Gaza, l’armée a appelé un total de 287 000 réservistes, dont beaucoup ont déjà été libérés de leurs obligations pour l’heure. Il s’agit de l’appel de réservistes le plus important de l’Histoire d’Israël.

Netanyahu : Israël est « prêt » pour une opération « très intense » à la frontière libanaise

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (deuxième à droite) en visite à Kiryat Shmona, à la frontière avec le Liban, le 5 juin 2024. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (deuxième à droite) en visite à Kiryat Shmona, à la frontière avec le Liban, le 5 juin 2024. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Israël est « prêt » à une action « très intense » dans le nord, déclare le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d’une visite à Kiryat Shmona, à la frontière avec le Liban, où les combats entre Tsahal et le Hezbollah se sont considérablement intensifiés ces derniers jours.

« Quiconque pense qu’il peut nous faire du mal et que nous resterons assis les bras croisés a commis une grave erreur », a déclaré Netanyahu.

« Nous sommes prêts pour une opération très intense au nord. D’une manière ou d’une autre, nous allons y rétablir la sécurité », a ajouté le Premier ministre.

« La terre a brûlé hier et je suis heureux que vous ayez éteint [le feu] », a-t-il dit aux pompiers, « mais la terre a également brûlé au Liban ».

Netanyahu rencontre également les forces de l’armée israélienne de la brigade 769 pour discuter des opérations contre le Hezbollah.

Tsahal annonce une nouvelle opération à Gaza dans l’est de Bureij et Deir al-Balah

Un char israélien opérant dans la bande de Gaza, sur une photo publiée le 5 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Un char israélien opérant dans la bande de Gaza, sur une photo publiée le 5 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)

La nouvelle opération de l’armée israélienne dans le centre de la bande de Gaza se concentre sur les zones orientales de Bureij et sur l’est de Deir al-Balah, selon l’armée.

Les forces israéliennes avaient déjà combattu le Hamas à Bureij en janvier, mais jusqu’à présent, elles n’avaient pas opéré dans la région de Deir al-Balah.

La nouvelle offensive est menée par la 98e division, qui était jusqu’à récemment déployée à Jabaliya, dans le nord de la bande de Gaza. Auparavant, la division combattait le Hamas à Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza.

Tsahal indique que l’opération est menée à la suite de renseignements sur des agents et des infrastructures appartenant à des groupes terroristes en surface et sous-terre, dans la région, à plusieurs kilomètres de la frontière israélienne.

Alors que les troupes terrestres pénètrent dans les zones de Bureij et de Deir al-Balah, une grande vague de frappes aériennes a été menée, ciblant des dépôts d’armes, des infrastructures souterraines, des bâtiments utilisés par des groupes terroristes et d’autres sites, selon Tsahal.

L’armée affirme que plusieurs membres du Hamas ont été tués lors de ces frappes.

Cette nouvelle offensive intervient alors que les forces israéliennes poursuivent leurs opérations dans le sud de la bande de Gaza, à Rafah, et dans le corridor de Netzarim, dans la partie centrale de la bande de Gaza.

Frappes nocturnes de Tsahal contre des lance-roquettes du Hezbollah dans le sud du Liban

Deux lance-roquettes du Hezbollah, situés à Zibqin et Ayta ash-Shab, dans le sud du Liban, ont été frappés par l’aviation israélienne cette nuit, selon l’armée.

Trois bâtiments utilisés par le groupe terroriste à Odaisseh, Blida et Markaba ont également été frappés, ajoute Tsahal.

Des manifestants demandant un accord sur les otages bloquent les routes du pays

Des manifestants réclamant un accord pour libérer les otages détenus par les terroristes du Hamas dans la bande de Gaza bloquant le carrefour Kfar HaYarok, à Tel Aviv, le 5 juin 2024. (Crédit : Eitan Slonim/Mouvement de protestation pour la démocratie)
Des manifestants réclamant un accord pour libérer les otages détenus par les terroristes du Hamas dans la bande de Gaza bloquant le carrefour Kfar HaYarok, à Tel Aviv, le 5 juin 2024. (Crédit : Eitan Slonim/Mouvement de protestation pour la démocratie)

Dans l’ensemble du pays, des manifestations commencent pour demander un accord sur la libération des otages détenus par les terroristes du Hamas dans la bande de Gaza.

Les manifestants bloquent les routes au carrefour de Kfar HaYarok à Tel Aviv, au carrefour de Raanana et au carrefour de Karkur, exigeant que le gouvernement parvienne à un accord pour libérer immédiatement les captifs.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.