Israël en guerre - Jour 259

Rechercher

Israël : les efforts humanitaires à Gaza contredisent les accusations de génocide

Jeremy Sharon est le correspondant du Times of Israel chargé des affaires juridiques et des implantations.

Dr. Galit Raguan, au second jour des audiences à la Cour internationale de justice, à La Haye, aux Pays-Bas, le 12 janvier 2024. (Crédit : Capture d'écran)
Dr. Galit Raguan, au second jour des audiences à la Cour internationale de justice, à La Haye, aux Pays-Bas, le 12 janvier 2024. (Crédit : Capture d'écran)

Dr. Galit Raguan, présente les arguments pour défendre les actions d’Israël à Gaza et affirme devant le tribunal que les avertissements à l’égard des civils palestiniens pour évacuer les zones de guerre et de fournir une aide humanitaire démontrent qu’il n’y a même pas de plausibilité aux allégations de génocide de l’Afrique du Sud.

Raguan fournit des preuves de ces pratiques, ainsi que de l’exploitation généralisée par le Hamas de l’infrastructure civile à Gaza, et affirme que c’est cette stratégie militaire délibérée du Hamas qui est la véritable source des dommages causés aux civils à Gaza, et non une prétendue campagne génocidaire.

Raguan condamne également les allégations de l’Afrique du Sud selon lesquelles les avertissements d’Israël aux civils pour évacuer les zones de combat étaient une tentative de détruire le peuple palestinien.

« L’accusation prétend de manière étonnante que ces efforts sont en eux-mêmes génocidaires. Une mesure destinée à atténuer les dommages aux civils est, selon l’accusation, une preuve de l’intention d’Israël de commettre un génocide, alors que cela prouve exactement le contraire », souligne-t-elle.

Listant de nombreux efforts israéliens pour faciliter l’acheminement d’aide humanitaire, notamment des ambulances, des incubateurs hospitaliers, la fourniture de nourriture, d’eau et de médicaments, l’établissement de quatre hôpitaux de campagne et de deux hôpitaux flottants en mer Méditerranée, et le fait que le Hamas vole l’aide humanitaire, Raguan explique que cela va à l’encontre de l’idée qu’Israël cherche à détruire le peuple palestinien à Gaza.

« A elle seule cette [liste] non-exhaustive suffit à démontrer à quel point les allégations des Sud-Africains sont tendancieuses et à quel point les allégations de génocide sont sans fondement », dit-elle des efforts israéliens.

« Israël retarderait-il son opération terrestre pendant des semaines, investirait-il des ressources massives pour dire aux civils où, quand et comment [évacuer], pour quitter les zones de combat ? » demande Raguan, affirmant que si Israël cherchait à commettre un génocide, il ne « maintiendrait pas un personnel dédié d’experts dont le seul rôle est de fournir de l’aide, malgré le fait qu’ils aient été attaqués » le 7 octobre.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.