Londres : Uber retire un chauffeur qui refuse de prendre des Juifs
Rechercher

Londres : Uber retire un chauffeur qui refuse de prendre des Juifs

L'entreprise indique que l'attitude du chauffeur envers les Juifs porteurs de kippa était "parfaitement inacceptable" et qu'Uber "ne tolère aucune forme de discrimination"

Un passager utilise l'application d'Uber pour commander un déplacement dans l'entreprise de covoiturage dans une publicité de décembre 2016 (Capture d'écran : YouTube)
Un passager utilise l'application d'Uber pour commander un déplacement dans l'entreprise de covoiturage dans une publicité de décembre 2016 (Capture d'écran : YouTube)

Uber a écarté un chauffeur de Londres qui aurait dit qu’il n’acceptait pas les clients juifs.

Deux hommes qui portaient la kippa ont déclaré que le chauffeur, « Ahmed » sur la plateforme, avait refusé de les prendre une fois la course commandée, a rapporté le Jewish Chronicle.

Le chauffeur venait de déposer un autre passager quand il « a fait demi-tour, et en passant devant nous, nous a dit « je ne prends pas de juifs’. Puis, il a déguerpi, » a expliqué Sam Adler, l’un des deux intéressés, au Jewish Chronicle. Il pense que le chauffeur n’avait pas vu leur kippa avant de faire demi-tour.

Il a ensuite annulé la réservation via l’application, d’après le quotidien.

Un porte-parole d’Uber a fait savoir au Jewish Chronicle que le comportement du chauffeur était « parfaitement inacceptable » et que l’entreprise « ne tolérait aucune forme de discrimination. » L’entreprise lui a coupé l’accès à l’application et rapporté les faits présumés à la police londonienne.

Sam Adler a indiqué qu’Uber avait refusé de les dédommager, estimant : « Nous ne voulons pas minimiser une expérience comme celle que vous décrivez en donnant une valeur pécuniaire arbitraire à cette situation. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...