Israël en guerre - Jour 255

Rechercher

Ashkelon : Des centaines de personnes à l’enterrement de l’otage Michel Nisenbaum, 59 ans

Chen Nisenbaum a fait l'éloge de son père « héroïque » abattu alors qu'il se précipitait pour mettre sa petite-fille à l'abri, et dont le corps a été enlevé et emporté à Gaza

Des personnes en deuil assistant aux funérailles de Michel Nisenbaum, tué lors de l'attaque du Hamas le 7 octobre et dont le corps a été emmené à Gaza, à Ashkelon, en Israël, le 26 mai 2024. (Crédit : Tsafrir Abayov/AP)
Des personnes en deuil assistant aux funérailles de Michel Nisenbaum, tué lors de l'attaque du Hamas le 7 octobre et dont le corps a été emmené à Gaza, à Ashkelon, en Israël, le 26 mai 2024. (Crédit : Tsafrir Abayov/AP)

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées dimanche pour assister aux funérailles de Michel Nisenbaum, 59 ans, un grand-père de six enfants qui a été tué par des terroristes le 7 octobre et dont le corps a ensuite été enlevé et emporté dans la bande de Gaza lors de l’assaut barbare et sadique du groupe terroriste palestinien du Hamas sur le sud d’Israël le 7 octobre.

Michel, dont le corps a été retrouvé à Gaza la semaine dernière, a été enterré à Ashkelon.

« Nous avons tout fait pour que tout le monde puisse te connaître. Nous sommes désolés de ne pas avoir pu te ramener », a déclaré sa fille Chen, dans son éloge funèbre.

« Dès que les terroristes ont répondu à ton téléphone portable, j’ai su que la vie ne serait plus la même », a-t-elle ajouté.

« Les enfants grandiront et se souviendront du grand-père héroïque que tu étais, qui n’a pas eu peur des terroristes et qui a sauvé des gens en chemin. Grâce à toi, ils sont là. Je t’aime et tu me manques. Maintenant, tu es chez toi. »

« Pardonne-moi de ne pas avoir réussi à t’aider, de ne pas avoir réussi à te ramener plus tôt », a ajouté Chen. « Au cours des sept derniers mois, nous avons tout fait pour te ramener. »

Des personnes en deuil assistant aux funérailles de Michel Nisenbaum, qui a été tué lors de l’assaut du Hamas le 7 octobre et dont le corps a été emmené à Gaza, à Ashkelon, en Israël, le 26 mai 2024 (Crédit : Tsafrir Abayov/AP)

« Je tiens à remercier Michel pour la merveilleuse famille que nous avons construite ensemble », a déclaré son ex-femme Morelia, en évoquant leurs deux filles. « Merci pour les six petits-enfants et le dernier en route, qui étaient tout ton univers et le mien. Merci pour ton soutien sans faille, pour avoir fait partie de ma vie. Tu seras éternellement dans mon cœur. »

Ayala, la nièce de Michel, s’exprimant lors des funérailles, a appelé le gouvernement à ramener les otages « dès que possible ».

« J’ai prié pour qu’ils t’enlèvent vivant, j’ai espéré que tu me dises que tu n’as pas souffert », a-t-elle déclaré. « Tu étais comme un grand frère pour moi, et aussi pour mes enfants. »

Originaire de Niterói, dans l’État de Rio de Janeiro, au Brésil, Michel s’est installé en Israël en 1988.

Après la récupération de son corps à Gaza, le Forum des familles des otages et disparus a déclaré dans un communiqué que Nisenbaum « était un homme aux multiples talents qui, parallèlement à son travail, était également bénévole pour [le service de secours du] Magen David Adom et la police des frontières ».

Le 7 octobre, alors que l’assaut barbare et sadique du groupe terroriste palestinien du Hamas sur le sud d’Israël commençait par un barrage de milliers de missiles, Michel a quitté son domicile de Sderot pour aller chercher sa petite-fille qui se trouvait avec son père officier à la base militaire de Reïm. À ce moment-là, les milliers de terroristes qui avaient franchi la frontière avec Gaza sous le couvert des roquettes avaient commencé à se déchaîner de manière meurtrière dans le sud d’Israël.

Selon sa famille, après avoir quitté son domicile à Sderot, Michel a réussi à aider d’autres personnes à se mettre à l’abri, leur sauvant ainsi la vie. Les terroristes ont envahi la ville frontalière, tuant plus de 50 civils et plus de 20 policiers. Michel a poursuivi son chemin vers la base militaire et, selon une évaluation de Tsahal, il a été tué près de Mefalsim et son corps a été emporté à Gaza.

Chen et Michelle, les filles de Michel Nisenbaum qui a été tué, enlevé et emporté dans la bande de Gaza, le 27 février 2024. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)

L’attaque du Hamas a fait près de 1 200 morts, pour la plupart des civils. Les terroristes ont également enlevé 252 personnes de tous âges, mortes ou vivantes, pour les emmener à Gaza.

Le corps de Michel a été ramené en Israël lors d’une opération militaire, ainsi que ceux de Hanan Yablonka, 42 ans, et Orión Hernández Radoux, 30 ans.

Les funérailles de Hanan auront lieu ce dimanche soir à Tel Aviv. Orión sera vraisemblablement transporté par avion vers son pays d’origine, le Mexique, a rapporté la Treizième chaîne. Ses parents vivent en France et au Chili.

Michel, Hanan et Orión ont été enlevés dans une zone où, selon Tsahal, des terroristes du Hamas ont assassiné et enlevé quatre autres otages dont les corps ont été retrouvés la semaine dernière dans un tunnel à Jabaliya.

L’armée a déclaré que les corps des trois otages avaient été retrouvés lors d’une opération conjointe de l’armée et de l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet à Jabaliya, à la suite de l’analyse de « renseignements précis » obtenus ces derniers jours dans la bande de Gaza.

Le ressortissant franco-mexicain Orión, était le petit ami de Shani Louk, l’un des quatre otages retrouvés à Jabaliya la semaine dernière. Orión et Hanan – ainsi que Shani et deux autres otages retrouvés la semaine dernière – se trouvaient au Festival de musique Supernova, à proximité du Kibboutz Reïm, lorsqu’il a été attaqué par des terroristes du Hamas.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.