L’OTAN renforce ses liens avec Israël et accepte un représentant officiel
Rechercher

L’OTAN renforce ses liens avec Israël et accepte un représentant officiel

Le ministère des Affaires étrangères annonce que, pour la première fois, il recevra un bureau permanent dans le quartier général de Bruxelles ; le Premier ministre qualifie cela ‘d’étape importante dans la coopération sécuritaire

Raoul Wootliff est le correspondant parlementaire du Times of Israël

Le quartier général de l'OTAN à Bruxelles, le 18 avril 2012 (Crédit : CC BY Leon E. Panetta/Flickr)
Le quartier général de l'OTAN à Bruxelles, le 18 avril 2012 (Crédit : CC BY Leon E. Panetta/Flickr)

Dans un renforcement significatif de liens, l’OTAN recevra un représentant officiel d’Israël et l’alliance militaire inter-gouvernementale accordera à Israël un bureau permanent dans son quartier général à Bruxelles, selon le ministère israélien de Affaires étrangères.

« L’OTAN a informé Israël ce soir qu’il pourra ouvrir un bureau au quartier général à Bruxelles et remplir le processus d’acceptation des créances de son représentant à l’OTAN », pouvait-on lire dans une déclaration, mardi soir.

« L’annonce intervient après des efforts diplomatiques israéliens de longue date par le ministère des Affaires étrangères, le ministère de la Défense et l’Agence de la Sécurité Nationale. Israël souhaite remercier ses alliés dans l’organisation pour leur soutien et leurs efforts sur la question », a ajouté le ministère des Affaires étrangères.

Israël n’est pas membre des 28 nations de l’Organisation du Traité Nord Atlantique, connu par son acronyme OTAN, mais bénéficie d’une coopération militaire avec le corps sur un certain nombre de terrains et est actuellement partenaire du Dialogue Méditerranéen, un programme d’ouverture de l’OTAN avec septs pays alliés bordant l’espace maritime.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui occupe aussi la fonction de ministre des Affaires étrangères d’Israël, a bien accueilli l’annonce et a déclaré que cela aidait à faire taire les critiques continues concernant les faibles relations d’Israël à l’échelle internationale.

« C’est une étape importante qui aide à la sécurité d’Israël. C’est une preuve supplémentaire du statut d’Israël et de la volonté de nombreuses organisations de coopérer avec nous dans le domaine de la sécurité », a-t-il déclaré.

L’Ambassadeur d’Israël à l’Union européenne David Walzer sert aussi de représentant à l’OTAN, mais jusqu’à maintenant, la mission israélienne n’a pas été reconnue officiellement par l’organisation.

Certains gouvernements de l’OTAN se sont opposés aux tentatives du passé de renforcer la coopération avec Israël, avançant l’argument que cela pourrait faire du tort aux relations de l’alliance avec les États musulmans, y compris l’Afghanistan, qui reste l’une des priorités opérationnelles de l’OTAN.

Un porte-parole du ministère des Affaires étrangères n’était pas tout de suite disponible pour commenter si Jérusalem fait actuellement des démarches concrètes pour devenir un membre à part entière de l’OTAN.

Dans son ancienne fonction en tant que ministre des Affaires étrangères, l’actuel ministre du Tourisme Zeev Elkin a fait de l’amélioration des liens avec l’OTAN une priorité, déclarant publiquement lors d’une réunion avec l’Assistant du Secrétaire Général Alexander Vershbow qu’Israël cherchait à obtenir un représentant permanent.

« Par rapport aux relations en déclin de ces récentes années, il y a eu une amélioration significative l’année dernière, a déclaré en janvier 2014 Elkin. Nous sommes intéressés à remettre la situation sur la bonne voie et même à élargir les domaines de coopération entre l’OTAN et Israël, y compris en ayant un représentant israélien à l’OTAN ».
A l’époque, Vershbow visitait Israël pour discuter de la coopération entre l’OTAN et Israël.

L’OTAN dispose actuellement de 40 nations partenaires, y compris l’Australia, l’Inde, le Japon, le Pakistan et la Russie. Il y a aussi des partenariats avec des pays européens, du bassin méditerranéen et des états du golfe persique qui ne sont pas dans l’OTAN.

Le traité de l’OTAN implique que l’alliance défende les nations membres, au nombre de 28, mais pas les partenaires. Pourtant, des états partenaires contribuent régulièrement aux opérations de l’OTAN comme celles en Afghanistan et des missions navales au large de la Somalie et de la mer Méditerranée.

Le dernier élargissement de l’organisation a eu lieu en décembre 2015 lorsque les états membres de l’OTAN ont officiellement invité la minuscule nation du Monténegro à rejoindre l’alliance malgré l’opposition russe.

L’invitation a mis en marche le processus pour accepter le premier nouveau membre depuis que des pays voisins dans les Balkans, l’Albanie et la Croatie, ont été admis en 2009.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...