L’Union sioniste réclame un référendum sur l’annexion de la Cisjordanie
Rechercher

L’Union sioniste réclame un référendum sur l’annexion de la Cisjordanie

Herzog a recommandé à Bennett, champion de l’annexion, d’appuyer un vote pour décider si l'Etat d'Israël doit se diriger vers une solution à un ou deux états

Le chef de l'Union sioniste Isaac Herzog, à gauche, et le président de Habayit Hayehudi Naftali Bennett  lors d'un débat sur l'économie organisé à Tel Aviv le 11 mars 2015 (Crédit : Gil Cohen Magen/AFP/Getty Images)
Le chef de l'Union sioniste Isaac Herzog, à gauche, et le président de Habayit Hayehudi Naftali Bennett lors d'un débat sur l'économie organisé à Tel Aviv le 11 mars 2015 (Crédit : Gil Cohen Magen/AFP/Getty Images)

Les législateurs issus de l’opposition ont réclamé vendredi la tenue d’un référendum sur le sort de la Cisjordanie, après que les résultats d’un sondage commandité par la radio israélienne a montré qu’environ un tiers des Israéliens voudraient voir les territoires disputés rattachés à Israël.

Le président de l’Union sioniste Isaac Herzog a demandé au ministre de l’Education Naftali Bennett, chef du parti pro-implantations Habayit Hayehudi, de soutenir l’idée d’un référendum qui déciderait de l’avenir des implantations en Cisjordanie.

“Bennett, si vous êtes si sûr de vous, faisons maintenant un référendum et décidons si nous nous dirigeons vers un ou deux états sans moquerie et sans arrogance”, aurait dit Herzog, des propos repris par le site Internet Israel National News.

Faisant écho à l’appel de Herzog à Bennett, le parlementaire issu de l’Union sioniste Eitan Broshi a noté que l’enquête menée par la radio israélienne avait découvert que “60 % des Israéliens soutiennent l’établissement d’un état palestinien dans des frontières à déterminer et veulent le maintien d’un état d’Israël juif et démocratique ».

Le législateur de l'Union sioniste Eitan Broshi lors d'une réunion de la Commission des Finances à la Knesset le 15 décembre 2015 (Crédit :Yonatan Sindel / Flash90)
Le législateur de l’Union sioniste Eitan Broshi lors d’une réunion de la Commission des Finances à la Knesset le 15 décembre 2015 (Crédit :Yonatan Sindel / Flash90)

“Si Bennett et ses amis à l’extrême-droite qui ont pris le dessus au gouvernement pensent que leur programme a une majorité – ils sont invités à me venir en aide lors des prochains jours pour promouvoir un référendum décisif sur cette question ».

« Encore une fois, nous avons la confirmation que le soutien apporté à la solution à deux états et l’opposition à un état binational traverse les lignes des partis et qu’il est accepté par la majorité des citoyens de l’état », a déclaré Broshi.

Cela fait longtemps que Bennett réclame le rattachement d’au moins certaines parties de la Cisjordanie, principalement des territoires densément occupés par les habitants juifs des implantations.

L’étude publiée dans la matinée de vendredi révèle que 39 % des Israéliens soutiennent l’annexion de toute la Cisjordanie à Israël. 31 % des personnes interrogées souhaitent le rattachement des plus grandes implantations seulement et l’établissement d’un état palestinien sur le reste du territoire. 30 % du panel se déclare favorable à la solution à deux états adoptée sur la base des lignes de 1967.

Des législateurs de droite, dont Bezalel Smotrich de Habayit Hayehudi et Yoav Kish, issu de la formation du Likud, ont salué les résultats de l’enquête, annonçant qu’ils commenceraient à faire avancer la souveraineté tout d’abord sur Maale Adumim, une implantation de l’Est de Jérusalem, et plus tard sur toutes les communautés israéliennes de Cisjordanie, selon la radio militaire.

L’étude, menée par l’institut de sondage Rafi Smith, a été réalisée le 28 décembre auprès de 500 personnes constituant un panel représentatif de la population adulte en Israël.

L’erreur d’échantillonnage s’élevait à 4,5 %.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...