Israël en guerre - Jour 289

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Maj. Shilo Har-Even, 25 ans : Commandant Golani aux ambitions politiques élevées

Tué en combattant les terroristes du Hamas à l'avant-poste militaire de Nahal Oz, le 7 octobre 2023

Le major Shilo Har-Even, tué en combattant les terroristes du Hamas à l'avant-poste militaire de Nahal Oz le 7 octobre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Le major Shilo Har-Even, tué en combattant les terroristes du Hamas à l'avant-poste militaire de Nahal Oz le 7 octobre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Le major Shilo Har-Even, 25 ans, commandant de compagnie dans la Brigade Golani originaire d’Almon, a été tué le 7 octobre lors d’une bataille contre des terroristes palestiniens du Hamas à l’avant-poste militaire de Nahal Oz.

Il a été enterré le 13 octobre sur le mont Herzl à Jérusalem. Il laisse derrière lui ses parents, Ingrid et Benny, ses frères Nevo et Eitam, et sa petite amie Tamar Avrouskine.

« Ce samedi matin, dès qu’ils ont identifié l’invasion de la base de Nahal Oz, [Shilo] a foncé sur les terroristes », a raconté son père, Benny, au journal Israel Hayom.

« Il a sauté dans un véhicule blindé de transport de troupes [APC] avec six de ses hommes et ont commencé à se déplacer le long de la frontière. Shilo s’est tenu à l’extérieur de l’APC et a mené une bataille acharnée, il a tiré sur les terroristes et les a écrasés. Son équipe et lui ont tué des dizaines de terroristes. Ils ont longé la frontière, repoussant et éliminant les terroristes. »

Benny a expliqué que Shilo avait été blessé à la main pendant les échanges de tirs, mais qu’il ne s’était pas arrêté. « Il s’est pansé, et lorsqu’il a appris que l’avant-poste de Nahal Oz était attaqué, il a quitté la barrière et s’est rendu sur place. L’APC a été soumis à des tirs intenses et, après avoir été touché par un RPG [lance-roquettes individuel], n’était plus utilisable », a déclaré Benny.

S’adressant à la Treizième chaîne, sa mère, Ingrid, l’a décrit comme « une personne qui a tant donné à ce monde qu’il aimait tant ». « Pendant la shiva [semaine de deuil traditionnelle] les générations de soldats qu’il a élevés sont venues nous voir, et il n’y en a pas un qui n’ait pas dit : ‘Shilo m’a tellement aidé, il a fait de moi une meilleure personne.’ Et au moment de vérité, ils l’ont suivi, parce qu’ils croyaient en lui et comptaient sur lui. »

« Il n’a pas fui, il n’a pas abandonné après avoir été blessé, il a continué, il a continué jusqu’à la fin », a-t-elle ajouté.

« Je n’échangerais pas les 25 années que j’ai passées avec lui contre un garçon qui aurait vécu jusqu’à 90 ans (…) Nous pleurons non seulement sur ce qui a été, mais aussi sur ce qui ne sera pas. »

La petite amie de Shilo, Tamar, a raconté à Maariv qu’ils avaient commencé à se fréquenter plus d’un an avant qu’il ne soit tué « et il nous a semblé évident que c’était le bon moment. Nous avons emménagé ensemble très rapidement ».

« Shilo est un sioniste et une personne intègre, nous parlions beaucoup de l’armée, du commandement – il consultait tant de personnes pour affiner son approche du commandement, pour être un meilleur commandant, pour donner à ses soldats une meilleure expérience de service. C’était un commandant incroyable. Il était également très attaché à sa famille, à ses racines, à son pays et à ses traditions. »

Tamar a déclaré l’avoir vu pour la dernière fois jeudi après-midi, juste avant sa mort, lorsqu’elle est allée lui rendre visite près de Nahal Oz.

« Nous nous sommes assis ensemble pendant une heure dans un bosquet près de l’avant-poste », a-t-elle raconté.

« Nous nous sommes quittés en nous disant que nous nous reverrions le Shabbat, car d’habitude, je lui apportais de la nourriture (…) J’ai toujours eu peur qu’il arrive quelque chose à Shilo. En raison de sa nature, je savais que si quelque chose arrivait, il serait le premier à aller de l’avant. »

Tamar a déclaré qu’ils avaient prévu de se fiancer l’année dernière et de se marier cette année. « Nous avions construit notre avenir ensemble », a-t-elle déclaré, notant qu’il s’était également tracé un chemin clair pour lui-même. « Shilo ne voulait pas faire carrière dans l’armée, il voulait terminer deux années supplémentaires dans l’armée, être démobilisé, étudier le droit et entrer en politique. D’abord à la tête d’une académie de prémilitaire, puis au ministère de l’Éducation et, enfin, au poste de Premier ministre. »

« Il croyait sincèrement qu’il pouvait changer le visage du pays, l’améliorer », a-t-elle ajouté.

« Il avait une vision. Il voulait que les choses aillent bien ici (…) C’est notre pays, il n’y a pas d’autre endroit où nous puissions vivre. Shilo aurait voulu que nous agissions pour que les choses s’améliorent ici. »

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’en est suivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.