Manchester : des Juifs britanniques manifestent contre l’antisémitisme au Labour
Rechercher

Manchester : des Juifs britanniques manifestent contre l’antisémitisme au Labour

Margaret Hodge, une députée qui a récemment traité le chef du parti Jeremy Corbyn ‘d’antisémite’, a appelé à mettre un "terme au racisme ignoble contre les Juifs"

Des Juifs britanniques manifestent contre l'antisémitisme à Manchester, le 16 septembre 2018 (Capture d'écran : YouTube)
Des Juifs britanniques manifestent contre l'antisémitisme à Manchester, le 16 septembre 2018 (Capture d'écran : YouTube)

Plus de 2 500 personnes ont manifesté à Manchester en Angleterre dans une démarche de rassemblement et d’unité de la communauté juive contre l’antisémitisme croissant au Royaume-Uni et le problème de l’antisémitisme au parti Travailliste (Labour).

Dimanche, environ 32 groupes juifs, allant des orthodoxes aux réformés progressistes, ont participé à une manifestation dans la deuxième communauté juive la plus importante de Grande-Bretagne.

« Trop c’est trop, a déclaré Raphi Bloom des Amis d’Israël de North West à l’ouverture de l’événement organisé dans la ville de Manchester city, selon le journal Manchester Evening News. « Nous n’avons pas peur, nous ne nous laisserons pas intimider par des racistes et nous exigeons des actions immédiates contre les responsables de cet antisémitisme ».

Parmi les intervenants, on a pu retrouver Ephraim Mirvis, le Grand rabbin britannique, Marie van der Zyl, la présidente du Conseil des Assistants des Juifs britanniques, Jonathan Goldstein, le président du Conseil juif, et d’autres législateurs.

Margaret Hodge, une députée qui a récemment traité le chef du parti Travailliste Jeremy Corbyn « d’antisémite et de raciste », ce qui lui a valu des attaques antisémites sur la Toile, a appelé à mettre « un terme au racisme ignoble contre les Juifs », selon le journal.

« Je n’avais jamais pensé que mon identité juive et mon travail d’élue du parti Travailliste me conduiraient à manifester contre l’antisémitisme présent au sein de mon propre parti, de nos politiques et de nos communautés », a-t-elle déclaré.

« Nous sommes ici ensemble et nous voulons que tout le monde entende ce que signifie trop c’est trop ».

Van der Zyl a accusé Corbyn d’être « complice » du problème d’antisémitisme qui affecte le parti.

« Le parti Travailliste devrait se focaliser sur les problèmes graves qui touchent notre pays… mais, au lieu de cela, il a choisi de passer l’été à s’en prendre aux Juifs », a-t-elle déclaré en référence aux efforts du parti pour faire adopter une définition de l’antisémitisme afin de le combattre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...