Rechercher

Mansour Abbas critique la Liste arabe unie et sa « politique sans objectif »

Après les propos polémiques du chef du parti à majorité arabe, le dirigeant de Raam l'a accusé de seulement chercher à déstabiliser et gêner le gouvernement

Mansour Abbas, à gauche, à la résidence du président de Jérusalem, le 5 avril 2021. (Crédit : Abir Sultan/Pool Photo via AP, File) ; à droite, le leader de la Liste arabe unie , Ayman Odeh, pendant une conférence à Jérusalem. (Crédit : AP Photo/Sebastian Scheiner)
Mansour Abbas, à gauche, à la résidence du président de Jérusalem, le 5 avril 2021. (Crédit : Abir Sultan/Pool Photo via AP, File) ; à droite, le leader de la Liste arabe unie , Ayman Odeh, pendant une conférence à Jérusalem. (Crédit : AP Photo/Sebastian Scheiner)

Le dirigeant du parti Raam de la coalition a critiqué, lundi, le chef de la Liste arabe unie d’opposition, Ayman Odeh, lundi, qui a appelé les policiers et autres membres des forces de sécurité arabes israéliens opérant au-delà de la Ligne verte à déposer les armes plutôt que de prendre part d’une manière ou d’une autre à « l’occupation ».

S’exprimant auprès du site d’information Ynet, Mansour Abbas a déclaré que ces propos controversés avaient été tenus en raison de considérations d’ordre politique, au vu du bouleversement causé par le départ de la coalition de la députée de Yamina Idit Silman, la semaine dernière.

Alors que coalition et opposition ont dorénavant le même nombre de sièges à la Knesset – 60 contre 60 – certains membres de la coalition ont fait part de leur intérêt pour une coopération potentielle avec le parti de la Liste arabe unie, à majorité arabe, qui pourrait être une possible bouée de sauvetage.

Selon Abbas, Odeh a réalisé que sa formation pourrait être invitée à peser dans la balance politique et il a préféré tenir des propos scandaleux de manière à prévenir un potentiel partenariat.

« Ils ont toujours cherché à démanteler le gouvernement et à dissoudre le parlement », a expliqué Abbas, parlant de la Liste arabe unie. « Leur politique est sans objectif ».

« Il existe des forces qui tentent de nous écraser et d’écraser la vie que nous partageons ensemble », aurait aussi indiqué Abbas, des propos cités par la Douzième chaîne. « Nous devons leur opposer une force supérieure. Les Arabes ont tous dénoncé la vague récente d’attentats terroristes, même des gens qui ont des idées à l’opposé des miennes », a-t-il ajouté.

Odeh avait déclaré dimanche soir que les Arabes israéliens servant dans les forces de sécurité israéliennes en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, y compris dans la police, « humiliaient » leur peuple et il les avait appelés à démissionner, ajoutant que son objectif ultime était de voir le drapeau palestinien flotter sur Jérusalem.

Ayman Odeh, chef du parti de la Liste arabe unie, dans une vidéo dans laquelle il appelle les policiers arabes israéliens à démissionner, affirmant qu’ils  » humilient  » leur peuple, le 10 avril 2022 (Crédit : Capture d’écran/Facebook)

Ses propos qui figuraient dans une vidéo postée sur Facebook et qui avait été filmée à la porte de Damas, dans la Vieille Ville de Jérusalem – un secteur qui a été un foyer de violences, ces dernières semaines -pendant le mois du ramadan, qui se distingue souvent par des tensions accrues, avaient entraîné l’indignation dans tout le spectre politique.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...