Mansour Abbas : « Il n’y a pas de contacts politiques actuellement »
Rechercher

Mansour Abbas : « Il n’y a pas de contacts politiques actuellement »

Le chef de Raam appelle au calme et n'exclut pas de rejoindre un gouvernement sous l'égide de Lapid, mais ne s'occupera de politique que lorsque les affrontements auront pris fin

Mansour Abbas, chef du parti Raam, dirige une réunion de faction, au Parlement israélien, le 19 avril 2021. (Olivier Fitoussi/Flash90)
Mansour Abbas, chef du parti Raam, dirige une réunion de faction, au Parlement israélien, le 19 avril 2021. (Olivier Fitoussi/Flash90)

Le chef du parti Raam, Mansour Abbas, a confirmé jeudi que toutes les négociations de coalition avec son parti pour aider à établir un gouvernement resteraient gelées en raison de la violence continue entre juifs et arabes israéliens dans le pays.

La Knesset étant divisée en deux blocs, dont aucun n’a obtenu la majorité à la suite des dernières élections de mars, Raam s’est imposé comme un faiseur de roi potentiel avec ses quatre sièges à la Knesset.

« Ce n’est pas le moment », a-t-il déclaré à la radio de l’armée après la pire nuit de violence interne entre Juifs et Arabes depuis des années, avec des scènes d’émeutes, de rassemblements haineux et de chaos social se répandant dans de nombreuses villes, dont certaines étaient autrefois considérées comme des symboles de coexistence.

« Le calme doit revenir », a déclaré Abbas, condamnant la violence des deux côtés. Bien qu’il n’a pas exclu de rejoindre un gouvernement formé par le chef de Yesh Atid Yair Lapid, qui dirige les efforts pour établir une coalition, Abbas a déclaré que c’était une question à laquelle il ne pouvait pas réfléchir pour le moment.

« Pour le moment, je préfère me concentrer sur la crise que nous traversons. Ensuite nous pourrons parler de politique », a-t-il déclaré. « Il n’y a pas de contacts politiques actuellement ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...