MDA : nous vérifions qu’il n’y ait pas de bombe avant de soigner les terroristes
Rechercher

MDA : nous vérifions qu’il n’y ait pas de bombe avant de soigner les terroristes

Le directeur des services de secours israélien a témoigné au procès Azaria et rappelé les règles de Magen David Adom

Elor Azaria devant la cour militaire de Jaffa, le 28 août 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Elor Azaria devant la cour militaire de Jaffa, le 28 août 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Eli Bin, le directeur des services de secours Magen David Adom (MDA) a témoigné dimanche au procès d’Elor Azaria, le soldat accusé d’avoir tué un assaillant palestinien blessé à Hébron en mars dernier.

Il a déclaré que ses secouristes ne se précipitent pas forcément pour soigner les attaquants blessés.

« Les règles de MDA sont claires : nous ne touchons pas un terroriste avant d’être certain qu’il ne porte pas de bombe sur lui », a déclaré Bin.

Il a ajouté que s’il avait été présent le 24 mars, au moment des faits, il se serait également assuré que personne ne reste près d’Abdel Fattah al-Sharif, et aurait été attentif à toute attaque qui pourrait suivre.

Azaria, jugé pour homicide, a déclaré avoir tiré sur al-Sharif parce qu’il pensait qu’il avait une bombe sur lui, une déclaration remise en cause par l’accusation.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...