Ministère de la Santé: les Israéliens pourraient devoir rester confinés chez eux
Rechercher

Ministère de la Santé: les Israéliens pourraient devoir rester confinés chez eux

Pour les responsables, un confinement général pourrait être envisagé à court terme, alors qu'ils examinent les prochaines étapes pour endiguer la propagation du virus

Des femmes portant des masques de protection visitent le mur Occidental pratiquement désert dans la Vieille Ville de Jérusalem le 12 mars 2020, après qu'Israël a imposé certaines des restrictions les plus strictes au monde pour endiguer le nouveau coronavirus. (Emmanuel Dunand/AFP)
Des femmes portant des masques de protection visitent le mur Occidental pratiquement désert dans la Vieille Ville de Jérusalem le 12 mars 2020, après qu'Israël a imposé certaines des restrictions les plus strictes au monde pour endiguer le nouveau coronavirus. (Emmanuel Dunand/AFP)

Le ministère de la Santé a déclaré qu’il envisageait d’augmenter considérablement ses restrictions de circulation afin de ralentir davantage la propagation du coronavirus.

« Nous pourrions demander aux gens de quitter la maison moins souvent, et seulement pour les courses indispensables. Le gouvernement envisage un confinement général pour tous les citoyens, et si cela se produit, cela signifierait que toutes les tranches d’âge seront invitées à rester à la maison jusqu’à nouvel ordre », a déclaré lundi le directeur général adjoint du ministère, Itamar Grotto.

Grotto a également déclaré que le ministère « prévoyait une plus grande surveillance pour la population de plus de 70 ans, qui est en danger. Nous nous préparons maintenant à ce que les hôpitaux puissent accueillir les patients atteints par le coronavirus qui auront besoin d’un traitement, et la plupart des patients les moins urgents seront hospitalisés à domicile, à moins qu’ils ne puissent être hospitalisés à domicile pour des raisons socio-économiques ou familiales ».

Ces remarques ont été formulées dans le cadre d’une nouvelle série de consultations menées par de hauts fonctionnaires sur des mesures de plus en plus drastiques visant à limiter les contacts et à ralentir la propagation du virus.

« Pour l’instant, un arrêt général de l’économie n’est pas prévu », a déclaré lundi à la presse un haut fonctionnaire non identifié. Mais, a-t-il ajouté, « le gouvernement se prépare à réduire les transports publics ».

Un employé d’une pizzeria de la ville côtière de Netanya prépare une pizza à emporter, le 15 mars 2020. (Jack Guez/AFP)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a convoqué cette dernière réunion avec les ministres des Finances, de la Santé, de l’Économie et des Transports, le chef du Conseil national de sécurité et des hauts fonctionnaires des ministères concernés.

La réunion de lundi après-midi devait examiner d’autres moyens de limiter les contacts humains tout en réduisant le coût pour l’économie israélienne de l’arrêt quasi total des activités et des voyages dans le pays.

M. Netanyahu devrait faire une annonce publique sur les conclusions de la réunion lundi soir.

Samedi, le gouvernement a annoncé la dernière vague de restrictions, déclarant que tous les établissements d’enseignement seraient fermés et que les rassemblements seraient limités à 10 personnes maximum à la fois.

Dimanche, tous les commerces « non essentiels », y compris les centres commerciaux, les restaurants et la plupart des magasins, ont dû fermer.

Plus de 50 000 Israéliens sont actuellement en quarantaine et au moins 255 sont confirmés comme étant contaminés par le virus.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...