Mor Shaal, la femme qui aide les sans-abri de Tel Aviv
Rechercher

Mor Shaal, la femme qui aide les sans-abri de Tel Aviv

L’Association pour les droits civils en Israël estime à 25 000 le nombre de sans-abri en Israël

Mor Shaal, avec l’un de ses amis sans-abri. (Crédit : Instagram / Mor Shaal)
Mor Shaal, avec l’un de ses amis sans-abri. (Crédit : Instagram / Mor Shaal)

Mor Shaal, photographe de Tel Aviv de 34 ans, s’est donnée pour mission de venir en aide aux sans-abri de la ville.

Pour ce faire, elle a lancé une cagnotte (désormais terminée) afin de développer son projet de photographie de ces citoyens (elle les met en avant sur Instagram) et de leur apporter une aide.

Arrivée de Haïfa il y a trois ans, elle a été surprise par le nombre de sans-abri à Tel Aviv en comparaison à sa ville d’origine.

« Avec la plupart d’entre eux, je m’assois pour discuter, je leur achète ce qu’ils veulent (nourriture, boisson, médicaments et premiers soins de base, voyages), et la plupart repartent avec 10 ou 15 shekels », a-t-elle écrit. « Je m’approche d’eux et reste avec eux autant qu’ils le souhaitent. Surtout, j’essaie de les écouter, de leur redonner de l’espoir et de leur apporter de la confiance. »

View this post on Instagram

Guy ????

A post shared by Mor Shaal | מור שעל (@mor.shaal) on

Elle dit ainsi vouloir « changer un peu le rapport de force, et mettre en avant les personnes que personne ne regarde ».

Elle fait ainsi des rondes 4 à 5 fois par semaine.

Sur les 70 000 shekels qu’elle souhaitait récolter, elle a finalement réuni la somme de 972 173 shekels (240 000 euros).

Sa page Instagram compte aujourd’hui plus de 43 000 abonnés.

En 2018, l’Association pour les droits civils en Israël estimait à 25 000 le nombre de sans-abri en Israël – un chiffre très supérieur aux chiffres officiels en raison des critères stricts des autorités.

En 2016, dernière année pour laquelle il existe des chiffres, le ministère des Affaires sociales et des Services sociaux n’avait traité que 1 872 personnes SDF.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...