Multiples arrestations après un an d’enquête sur un trafic d’armes et de drogue
Rechercher

Multiples arrestations après un an d’enquête sur un trafic d’armes et de drogue

La police a indiqué lundi avoir arrêté plus de 60 personnes dans une série de raids nocturnes dans l'ensemble du pays, grâce à l'aide d'un criminel devenu agent infiltré

La police arrête des suspects dans le cadre d'une enquête d'un an sur le commerce illégal d'armes et de drogues, le 25 mai 2020 (Capture d'écran/police israélienne)
La police arrête des suspects dans le cadre d'une enquête d'un an sur le commerce illégal d'armes et de drogues, le 25 mai 2020 (Capture d'écran/police israélienne)

La police a indiqué lundi avoir arrêté plus de 60 personnes dans une série d’interpellations nocturnes dans l’ensemble du pays, au terme d’un an d’enquête sur la vente illégale de drogue et d’armes.

L’opération a été menée avec l’aide d’un criminel influent qui a été recruté pour servir d’agent infiltré. La police a indiqué que ce criminel, qui n’a pas été identifié, était issu de la communauté arabe.

Les forces de l’ordre ont rapporté qu’au cours de l’opération, l’agent avait fait l’acquisition de cinq fusils d’assaut de type M-16, quatre armes de poing et trois engins explosifs, ainsi que de plus de dix kilos de cocaïne et plus d’un kilo d’héroïne.

Selon la Douzième chaîne, l’individu était un agent potentiel depuis un an et a été recruté par l’unité de renseignement de la police. Un officier a été envoyé sous couverture pour lui servir de chauffeur et de garde du corps pendant toute la durée de l’opération.

L’enquête portait sur la vente d’armes, de drogue et d’explosifs, à la fois dans la communauté juive et arabe.

La police a indiqué avoir arrêté des suspects dans les villes de Rehovot, Lod, Nes Ziona, Beit Dagan, Petah Tikva, Ramle, Taibe, Jaljulia, Kafr Qasim, Tel Aviv, Holon, Jaffa, Jérusalem, Shaqib al-Salam, Tel Sheva, Rahat, Ashdod, Heletz, Akko, Nazareth et Basma.

Le chef de police par intérim Motti Cohen prend la parole à la conférence annuelle sur la justice à Airport City, près de Tel Aviv, le 3 septembre 2019. (Tomer Neuberg/Flash90)

Après ces arrestations, le chef de la police par intérim Motti Cohen a rappelé que la sécurité des Israéliens était une priorité et a mis l’accent sur la collaboration avec la communauté arabe.

« L’objectif des forces de police sera d’éradiquer les crimes qui affectent la sécurité personnelle de la population israélienne. Nous considérons qu’il est important de renforcer la confiance de la communauté arabe d’Israël », a-t-il déclaré.

Ces derniers mois ont été marqués par une vague de crimes et d’assassinats au sein de la communauté arabe israélienne. Les dirigeants arabes affirment que la police ignore largement la violence dans leurs communautés, qui comprend des querelles familiales, des guerres intestines de la mafia, des violences domestiques et des crimes d’honneur.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...