Musée américain de la Shoah : l’Iran soutient le concours de dessin sur l’Holocauste
Rechercher

Musée américain de la Shoah : l’Iran soutient le concours de dessin sur l’Holocauste

Les autorités iraniennes ont déclaré n'avoir rien à faire avec un concours "de la nature décrite" ; le Premier ministre a promis de ne pas accorder de visas aux participants de l'événement

Dessin soumis à un concours de caricatures sur l'Holocauste organisé en Iran en 2015.
Dessin soumis à un concours de caricatures sur l'Holocauste organisé en Iran en 2015.

Le musée du mémorial de l’Holocauste des Etats-Unis conteste le fait que le ministre iranien des Affaires étrangères proclame que son gouvernement n’a rien à voir avec un concours de dessins sur l’Holocauste.

« Les organisations associées à cet événement sont sponsorisées ou supportées par des entités gouvernementales, y compris les gardes de la Révolution islamique, la municipalité de Téhéran et le ministre de l’Orientation islamique, » a dit le musée lors d’un communiqué.

Les organisateurs disent que la compétition, qui se concentre sur le déni de l’Holocauste est faite pour mettre en relief le double standard mondial qui défend la caricature du prophète Mohammed, dont la représentation est interdite dans l’islam.

« D’anciens événements, en 2006 et en 2015 ont eu l’approbation et le support de gouvernements officiels et d’agences » dit le musée. « Il y a des rapports dans la presse iranienne qui dit que le ministre de la Culture affirme son soutien aux événements à venir ».

La semaine dernière, Javad Zarif a dit au New Yorker que son gouvernement « ne soutient pas, et n’organise aucun dessin animé de la nature décrite ».

Il a dit que c’était organisé par une organisation non gouvernementale « qui n’est pas contrôlée par le gouvernement iranien ».

Dans sa déclaration, le musée de l’Holocauste a déclaré « qu’il exhortait tous les leaders pour que le gouvernement iranien, par son Premier ministre Zarif garde sa promesse de ne pas accorder de visas aux participants de ces événements et que ni lui, ni le président Rouhani n’assisteraient à l’événement ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...