Nasrallah contre la projection du film « The Post » de Spielberg au Liban
Rechercher

Nasrallah contre la projection du film « The Post » de Spielberg au Liban

Selon le chef du Hezbollah, le cinéaste aurait versé un million de dollars à Israël en 2006 lors de la guerre menée contre le groupe terroriste

Hassan Nasrallah, le chef du Hezbollah, pendant un entretien accordé à la télévision publique iranienne, le 20 février 2017. (Crédit : capture d'écran Twitter)
Hassan Nasrallah, le chef du Hezbollah, pendant un entretien accordé à la télévision publique iranienne, le 20 février 2017. (Crédit : capture d'écran Twitter)

Le Liban a finalement autorisé la diffusion du dernier film de l’Américain Steven Spielberg, « The Post », apprenait-on la semaine dernière de sources concordantes, deux jours après l’annonce de son interdiction en accord avec le boycott par Beyrouth de tout produit lié à Israël.

Un responsable de la Sûreté générale, chargé de la censure des œuvres artistiques, avait assuré lundi que le film serait interdit car son réalisateur figure sur une liste noire de la Ligue arabe concernant le boycott des partisans d’Israël.

Une décision qui a mis en colère Hassan Nasrallah, le chef du Hezbollah, groupe terroriste chiite libanais soutenu par l’Iran.

M. Spielberg est sur cette liste pour avoir donné un million de dollars à Israël pendant la guerre de 2006 entre Israël et le Hezbollah au Liban.

« Comment peut-on projeter un film tourné par cette personne », s’est demandé Hassan Nasrallah, cité par le site d’information L’Orient-Le Jour.

« Que personne ne nous accuse de vouloir nous en prendre à l’art ou de fermer les cinémas, s’est justifié Nasrallah. Mais certains, sous prétexte d’encourager l’art ou le cinéma, œuvrent à la normalisation avec Israël ».

The Post, avec les acteurs américains Meryl Streep et Tom Hanks, revient sur la publication en 1971 par le Washington Post de documents du Pentagone exposant les mensonges des Etats-Unis en lien avec la guerre du Vietnam.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...