Israël en guerre - Jour 290

Rechercher

Netanyahu accuse Ben Gvir de divulguer des secrets d’État

Le dirigeant d'Otzma Yehudit répond en demandant des tests de détection de mensonges, y compris pour les "porteurs de stimulateurs cardiaques" - une référence au Premier ministre

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu avec le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir, à la Knesset, à Jérusalem, le 6 mars 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu avec le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir, à la Knesset, à Jérusalem, le 6 mars 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le parti au pouvoir, le Likud, a accusé mercredi le dirigeant d’Otzma Yehudit, Itamar Ben Gvir, d’avoir divulgué des conversations privées.

Ces accusations interviennent suite à la publication dans la presse israélienne d’informations selon lesquelles le Premier ministre Benjamin Netanyahu aurait proposé d’inclure le ministre de la Sécurité nationale d’extrême droite dans un groupe restreint de membres du cabinet recevant des informations relatives à la sécurité nationale, en échange de son soutien à un projet de loi controversé réglementant la nomination des rabbins municipaux. Un projet de loi qui a depuis été retiré de l’ordre du jour par Netanyahu.

Les articles sont « truffés d’informations erronées », a déclaré le Likud. « Les propos du Premier ministre Netanyahu à son ministre Ben Gvir étaient simples : quiconque veut être associé à une équipe restreinte de consultation sur la sécurité doit prouver qu’il ne divulguera pas de secrets d’État ni de conversations privées. »

En réponse, Otzma Yehudit a déclaré qu’il soutenait un projet de loi exigeant que les membres du cabinet se soumettent à des tests au détecteur de mensonges. Le parti « exhorte le Premier ministre à le faire avancer rapidement, mais à condition qu’il s’applique également aux personnes portant un stimulateur cardiaque », en référence à Netanyahu, qui s’est fait poser un stimulateur cardiaque l’année dernière.

En début de semaine, Netanyahu a annoncé que le cabinet de Guerre – le petit forum mis en place le 11 octobre pour gérer les campagnes militaires contre les groupes terroristes du Hamas et du Hezbollah – avait été officiellement dissous suite au départ du leader de HaMahane HaMamlahti de la coalition.

Ben Gvir, membre du cabinet de la Sécurité mais pas du cabinet de la Guerre, se plaint depuis le début de la guerre d’avoir été tenu à l’écart des forums de décision par le Premier ministre.

En réponse au communiqué du Likud, HaMahane HaMamlahti a fustigé Netanyahu, disant que « quiconque estime qu’un ministre divulgue des secrets d’État ne devrait pas lui donner le contrôle de la police israélienne ni la possibilité d’être membre du cabinet ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.